les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

600 titres et 40 ans de créations, pour cette chanteuse et compositrice inoubliable dans l’histoire de la littérature et de la chanson française du 20e siècle.

 

télécharger cet article

 

« MIREILLE »
Née Mireille HARTUCH

née le 30 septembre 1906 à 3h du matin à Paris 3e
Selon acte n° 947 – Archives de Paris en ligne – 3 N 146 – vue 30/31

 Décédée le 29 décembre 1996 à Paris 15e

 

 

Ce petit chemin qui sent la noisette…

Couchés dans le foin, avec le soleil pour témoin

Mireille novatrice, avec Le Petit Conservatoire de la chanson

Mireille sert la chanson française, par son swing frais et campagnard

 

 

Ce petit chemin qui sent la noisette…
(Paroles de Jean Nohain et musique de Mireille)

Ce petit chemin qui sent la noisette ou Couchés dans le foin, ces titres qui ont enchanté des générations font partie du patrimoine de la chanson française du milieu du 20e siècle.

Et avec,  le nom de cette chanteuse à la voix inoubliable !

Inoubliable aussi, Le Petit Conservatoire de la chanson, cette émission de radio puis de télévision de variétés, créée et présentée par Mireille sous la forme d’un cours de chant et diffusée de 1955 à 1974. Là, elle forme la voix d’une génération de chanteurs, tels que Alice Dona, Yves Duteil, Françoise Hardy, Frida Boccara, Alain Souchon…

Selon Charles Trenet, Mireille a introduit le swing dans la culture en France.

Célèbre comme chanteuse, Mireille l’est aussi comme compositrice, actrice et animatrice de télévision.

 

Né d’un père fourreur, elle baigne dans l’art et la musique par sa mère d’origine britannique. Dans son autobiographie, elle évoque son enfance heureuse au sein d’une famille de juifs émigrés à Paris.

Très tôt Mireille apprend le piano mais doit renoncer à cause de mains trop petites.

Formée aussi au théâtre, elle n’a que 6 ans quand elle traverse la Manche pour figurer dans son 1er film.

 

Couchés dans le foin, avec le soleil pour témoin
(Paroles de Jean Nohain et musique de Mireille)

A 22 ans, engagée au Théâtre de l’Odéon, elle commence une collaboration avec Jean Nohain qui sera aussi son parolier.

Sa maîtrise de l’anglais lui permet de profiter d’un séjour aux États-Unis pour se produire au théâtre de Broadway puis à Hollywood et même de participer à des films.

C’est à son retour en France en 1932 que sa carrière de compositrice décolle quand des vedettes comme Maurice Chevalier et Jean Sablon interprètent ses chansons.

L’année suivante, elle démarre une carrière de chanteuse solo qui l’amène sur les scènes parisiennes de l’Alhambra, de l’ABC ou encore Bobino.

Épouse du philosophe et écrivain Emmanuel Berl, depuis 1937, elle vit pendant 40 ans rue Montpensier dans le 1er arrondissement de Paris où la place Mireille honore sa mémoire.

Ce couple d’origine juive, pour fuir Paris occupé en 1940, se réfugie en Corrèze où Mireille prend la tête du Comité départemental de libération. La guerre finie, elle devient amie de Jean Cocteau, Albert Camus, André Malraux, Yves Montand…

 

Mireille novatrice, avec Le Petit Conservatoire de la chanson

Sur conseil de Sacha Guitry, elle ouvre une école : Le Petit Conservatoire de la chanson médiatisé chaque semaine par la radio puis la télévision.

Au terme d’une longue carrière qui compte plus de 600 titres et honorée par moult récompenses, elle est encore présente sur scène à Bobino, au Printemps de Bourges en 1976 et au théâtre de Chaillot en 1995.

Sa tombe au cimetière Montparnasse porte l’inscription « Avec le soleil pour témoin ».


Place Mireille avec la fontaine Molière

 


Plaque apposée au 36, rue de Montpensier à Paris 1er

 

Pour retrouver Mireille dans « Ce petit chemin » :
https://www.youtube.com/watch?v=01YcppIILq0

 

 

Mireille sert la chanson française, par son swing frais et campagnard

Entre Vierge et Balance, Mireille porte en elle à la fois le goût pour l’art ainsi que la finesse d’une plume de compositrice.

Actrice dans l’âme (Mars/ascendant/Vierge), par la voix et le texte, elle sait fignoler jusqu’à la perfection ce qui plaît au public, avec originalité, sens du service, et esprit précurseur (Uranus).

N’a-t-elle pas apporté le swing à la chanson française tout en devenant la pionnière du Petit Conservatoire de la chanson ! Et à ce titre, elle a formé de futurs grands talents.

Outre, ses dons pour le théâtre et la chanson, Mireille a le sens inné de la pédagogie.

Naturellement populaire, elle sait enchanter tous ses publics qui se souviendront pendant longtemps des inoubliables textes et mélodies au parfum de bonheurs frais et campagnards.

 

Honneur à Mireille qui a écrit et chanté de belles pages de l’histoire de la chanson française.

 

 

 
Logiciel Auréas Astro PC Paris

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page