les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

La Piste aux Étoiles, c’est lui !
Spectacle de cirque des années 1960 et 1970, cette émission-culte figure au patrimoine de la télévision française grâce à ce producteur, metteur en scène au nom inoubliable.

 

télécharger cet article

 

Jean Gilles MARGARITIS

Né le 13 mars 1912 à 20h30 à Paris 16e
Selon acte n°311 – Archives de Paris en ligne – 16NC107_A 1912 – vue 30/31

 Décédé le 7 novembre 1965 à 1h à Paris 7e
Selon acte n°1251 – Archives de Paris en ligne – 7D264 – vue 31/31

 

 

La Piste aux Étoiles naît d’une parodie d’émission culinaire !

Entré à l’audiovisuel via le court-métrage, il se fait metteur en scène et producteur

Inventeur des émissions dédiées au cirque et au music-hall

Inscrit au Panthéon de ceux qui ont fait exister leurs rêves

 

 

La Piste aux Étoiles naît d’une parodie d’émission culinaire !

Impatients d’assister à cette émission télévisée qui les captive chaque mercredi, petits et grands se regroupent devant le téléviseur pour voir La Piste aux étoiles.

Et quand s’ouvre le rideau, c’est l’enchantement promis avec majorettes, artistes de cirque, équilibristes, clowns, animaux, prestidigitateurs… qui, à un rythme effréné, vont se succéder sur la piste.

Et comme par magie, une pluie invisible de poussières d’étoiles fait aussitôt briller les yeux des téléspectateurs de tous âges.

Ce spectacle de cirque devenu émission-culte de la RTF puis de l'ORTF et ensuite d’Antenne2 naît de l’imaginatif Gilles Margaritis qui présente le 17 mars 1954 une recette fantaisiste lors d’une parodie d’émission culinaire ; Chester Folies deviendra La Piste aux Étoiles.

Diffusée du 1er juillet 1964 au 29 octobre 1978, cette émission est présentée dans le somptueux décor du Cirque d’Hiver en alternance avec le Cirque Pinder.

Roger Lanzac y sera Monsieur Loyal de 1962 à 1978.

 

Entré à l’audiovisuel via le court-métrage, il se fait metteur en scène et producteur

Gilles Margaritis a 22 ans quand débute sa carrière au cinéma. Il y interprète de petits rôles tels que chauffeur ou camelot pour des cinéastes comme Robert Bresson puis Jean Vigo.

Le voilà entré dans la famille de l’audiovisuel où il s’illustrera comme réalisateur, metteur en scène et producteur.

A l’issue de quelques années de vaches maigres, il se retrouve derrière la caméra en 1946 pour L’Homme, un court-métrage sur les faiblesses de l’humain. S’en suit un court-métrage Actualités burlesques, parodie des journaux télévisés de l’époque.

C’est à 44 ans qu’il entame en 1949, une carrière de réalisateur pour la RTF, d’abord avec Music-Hall Parade, histoire de divertir les téléspectateurs en chanson.

 


Le Cirque d’Hiver Paris 11e

 

Inventeur des émissions dédiées au cirque et au music-hall

Très occupé par la télévision, il parvient à se faire à nouveau cinéaste en 1953 avec un moyen-métrage plein d’humour sur l’histoire des Quatre Mousquetaires, signé avec Pierre Tchernia.

Toujours en 1953, Gilles Margaritis fait revivre avec succès le Paris de la Belle Époque sur les pas de Toulouse-Lautrec au Moulin-Rouge avec La Goulue et Valentin le Désossé.

C’est avec La Piste aux Étoiles que s’envole la notoriété de ce réalisateur. Émission inoubliable de la télévision française, elle offre chaque mercredi soir aux téléspectateurs un enchaînement de 23 numéros en 75 minutes.

L’émission devient ensuite mensuelle à partir de 1958 pour durer jusqu’en 1978.

Gilles Margaritis, inventeur des émissions dédiées au cirque et au music hall, n’en verra pas la fin puisqu’il décède à 53 ans en 1965.

Alors, c’est son épouse Hélène qui assure la relève.

 


Sépulture de Gilles Margaritis au cimetière du Père-Lachaise

 

Pour retrouver la musique de la Piste aux Étoiles :

 

 

Inscrit au Panthéon de ceux qui ont fait exister leurs rêves

Entre Poissons et Balance, voilà Gilles Margaritis né pour l’art du merveilleux, pour l’enchantement des yeux et pour se lancer sur la Piste de l’audiovisuel avec une pluie  « d’Étoiles » qui éblouit les téléspectateurs des années 1960 et 1970.

L’art de la communication lui est familier par l’influence marquée des trois signes d’air.

Par l’impulsion du Verseau et d’Uranus, cet indépendant de nature est fait pour innover au travers d’idées foisonnantes afin de créer du bonheur à partager avec le grand public.

Grand pourvoyeur de moments paradisiaques inédits, il crée avec humour et une âme d’enfant (Neptune/Cancer), pour amuser, séduire et émerveiller la foule.

Avec Gilles Margaritis, c’est la récréation réinventée pour le bonheur des petits et des grands.

Bravo à Gilles Margaritis, maître enchanteur du petit écran pour le grand public !

 

 


Logiciel Auréas Astro PC Paris

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page