les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Son nom est devenu unité de mesure de la radioactivité.
Lauréat du Prix Nobel de physique en 1903, ce physicien découvre la radioactivité naturelle en 1896.

 

télécharger cet article

 

Henri BECQUEREL

Né Antoine Henri BECQUEREL le 15 décembre 1852 à 15h à Paris 6e
Source Didier Geslain

 Décédé le 25 août 1908 à 16h au Croisic Loire-Atlantique 44
Selon acte n°42 – AD44 en ligne – D 1908 – 3 E 49/55 – vue 7/11

 

 

La radioactivité, une découverte due au hasard !

La physique, une histoire de famille chez les Becquerel.

Découvreur de la connaissance cachée, utile au devenir humain

 

 

La radioactivité, une découverte due au hasard !

La radioactivité est naturelle.

Elle se loge partout, dans le sol, dans l’air comme dans l’eau et même dans le corps humain. Ce phénomène complexe reconnu depuis un siècle est désormais bien cerné et les atomes responsables de la radioactivité identifiés.

La médecine est devenue nucléaire pour le diagnostic et le traitement.

Côté énergie, les centrales nucléaires produisent une grande part de notre précieuse « fée électricité ».

Tout commence en février 1896, quand le physicien Henri Becquerel range dans un tiroir des sels d’uranium pour en étudier la fluorescence. Une plaque photographique située à proximité de ce matériau est impressionnée sans avoir été exposée à la lumière.

Preuve est faite que l’uranium émet des rayonnements invisibles.

Ce physicien vient de découvrir, par hasard, la radioactivité. Ce nom sera donné en 1898 par Marie Curie qui avec son mari Pierre Curie montrent que des minerais émettent plus de rayonnements que d’autres. Ils découvrent deux éléments très radioactifs le polonium et le radium.

 


Section polie de pechblende.


Papier photographique impressionné par le rayonnement de la pechblende.

 

En 1903, le prix Nobel de physique est décerné à Henri Becquerel ainsi qu’à Pierre et Marie Curie dont la fille Irène Joliot-Curie avec son mari Frédéric Joliot découvrent la radioactivité artificielle en 1934.

L’unité d’activité radioactive est nommée becquerel – symbole Bq - en hommage à ce physicien découvreur.

 

La physique, une histoire de famille chez les Becquerel.

Quand Henri vient au monde dans les bâtiments du Muséum national d’histoire naturelle de Paris, il est la 3e génération de physiciens professeurs après son grand-père Antoine et son père Edmond.

Diplômé de l’École Polytechnique, il intègre l’École d’application des Ponts et Chaussées à 22 ans.

Diplômé ingénieur en 1877, il s’oriente vers la recherche qui concerne d’abord l’optique puis la polarisation.

A l’image de son père et de son grand-père, il est élu à l’Académie des sciences. Il a 37 ans.

Puis quelques années plus tard, il devient professeur à l’École Polytechnique en 1895.

Marié à 24 ans avec Lucie Jamin, fille d’un de ses professeurs de physique à Polytechnique, il a un fils Jean qui sera lui aussi physicien et professeur d’université.

Devenu veuf, il se remarie avec Louise Lorieux, fille d’un inspecteur général des Mines.

 


Nobel attribué à Pierre et Marie Curie ainsi qu’à Henri Becquerel

 

 

Découvreur de la connaissance cachée, utile au devenir humain

Le thème astral de Louis Becquerel, entre Gémeaux, Sagittaire et Taureau (secteur XII), nous livre un profil de scientifique de laboratoire fait pour la recherche sur l’effet invisible de la matière.

Marqué par l’élément terre (Capricorne et Taureau), il s’intéresse à cette matière apparemment inerte et pourtant tellement rayonnante.

Il sait décrypter la connaissance cachée grâce à une intuition marquée au sceau de l’humanisme et de ce qui est bon pour son devenir.

Chercheur persévérant et déterminé, il mène une réflexion approfondie, méticuleuse, appuyée sur le sérieux et la compétence.

Homme des sciences de l’Invisible, il est justement marqué par Pluton, planète symbole de l’énergie atomique. Cela ne s’invente pas. Même si cette planète n’a été découverte qu’en 1930, elle était déjà influante sur certains natifs dont Henri Becquerel découvreur de la radioactivité.

Devenir ingénieur des Ponts et Chaussées sied bien à ce Gémeaux-Sagittaire porté sur les déplacements et les liaisons terrestres. Quant au Sagittaire (Jupiter en VII), il lui donne à la fois popularité ainsi que l’art d’attirer honneurs et décorations.

Enseigner une science convient bien à ce Gémeaux-Capricorne qui sait dispenser généreusement ses connaissances aux autres.

 

Honneur à ce physicien qui écrit les premières pages de la radioactivité.

  

 


Logiciel Auréas Astro PC Paris

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page