Un maître de la B.D. qui fait voir la vie en bleu !
Les Schtroumpfs, ses petits lutins bleus parlent à ceux qui ont un cœur d’enfant.

 

télécharger cet article

 

PEYO
Pierre André Gabriel CULLIFORD alias…

Né le 25 juin 1928 à 9h à Schaerbeck Belgique
Source Didier Geslain

Décédé le 24 décembre 1992 à Bruxelles Belgique

 

 

Passe-moi… le Schtroumpf ! Tiens, voilà ton Schtroumpf !

Poussé par les Schtroumpfs, Peyo crée ses propres studios

De souche anglaise, avec un pirate parmi ses aïeux…

Prodigieux créateur, il a fait exister ses rêves

 

 

Passe-moi… le Schtroumpf !
Tiens, voilà ton Schtroumpf !

C’est en 1957, lors d’un repas avec son ami André Franquin, autre dessinateur belge, qu’a lieu ce bref échange. Peyo désirant la salière dont il ne retrouve pas le mot et Franquin reprenant ce mot lors d’une soirée qui se poursuit en rigolades autour du Schtroumpf !

Ainsi naît le langage schtroumpf.

Puis viendront les petites créatures coloriées en bleu sur une idée de son épouse Nine.

A partir de mai 1958, les lecteurs apprivoisent peu à peu ces lutins qui sous le crayon imaginatif de Peyo ménagent un vrai suspense.

Destinée au départ à être éphémère selon l’éditeur Dupuis, l’aventure des Schtroumpfs se faufile peu à peu, mêlée aux héros familiers de Peyo : Johan le jeune page courageux et Pirlouit le nain râleur et farceur.


Station de métro Janson à Charleroi – source Wikipédia

Les lecteurs du journal Spirou en redemandent et les lutins bleus vont passer du petit récit, à l’album La flûte à six Schtroumpfs en 1958 et au court-métrage d’animation télé.

Du Grand Schtroumpf à la Schtroumpfette, le monde des nains bleus s’agrandit, s’organise et se faufile sur le devant de la scène.

Le succès est là et Peyo devient un des piliers de l’hebdomadaire Spirou.

En 1960, d’autres personnages sortent de l’imaginaire prolifique du dessinateur scénariste, tels que Benoît Brisefer à la force surnaturelle, Poussy le chat malicieux…


Maison à Schtroumpfs dans le parc d’attraction d’Ankara – source Wikipédia

 

Poussé par les Schtroumpfs, Peyo crée ses propres studios

La popularité croissante des Schtroumpfs pousse Peyo à créer ses propres studios où il enseigne son art à de jeunes talents dont Gos et Walthéry.

Débordé de travail, il mène cinq séries de front en plus des illustrations et couvertures à livre à Spirou et pour les journaux scouts auxquels il collabore régulièrement. Il est connu dans la rédaction pour être toujours en retard. Il n’est pas rare qu’il livre, en pleine nuit, une planche de dessins directement à l’imprimeur.

Dans les années 1970, Peyo abandonne peu à peu toutes ses séries pour se consacrer uniquement à la série Les Schtroumpfs.

Au début des années 1980, arrive le succès international qui pousse Peyo à créer le mensuel  Schtroumpf et la société Cartoon Création. Mais par inexpérience du monde de l’édition, l’affaire prend l’eau rapidement.

L’album Le Schtroumpf financier sorti en novembre 1992 sera le dernier pour Peyo très fatigué qui décède d’une crise cardiaque juste avant de voir Noël 1992.


Un Schtroumpf, la Schtroumpfette, et le Grand Schtroumpf à Dream Island (Russie) – Wikipédia

 

De souche anglaise, avec un pirate parmi ses aïeux…

Son pseudonyme vient de son petit-neveu qui l’appelait Peyo au lieu de Pierrot.

De souche anglaise par son père qui est agent de change, il compte un pirate parmi ses aïeux.

Au cœur de la vie bourgeoise de Bruxelles, outre le rite de la messe dominicale, enfant il découvre le cinéma muet grâce au projecteur familial et dévore les albums de Tintin, Le Journal de Mickey et aussi les contes.

S’il ne brille guère à l’école et pas davantage en dessin, très tôt il aime raconter des histoires et faire de petits spectacles en famille.

Orphelin de père, et contraint de gagner sa vie dès l’âge de 15 ans, il enchaîne les petits boulots. Il publie sa 1ère planche à 18 ans et quand il maîtrise davantage la BD, il abandonne son job de publiciste.

 

Pour retrouver les Schtroumpfs en vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=bSgSim8THTI&ab_channel=LesSchtroumpfs•Français

 

 

Prodigieux créateur, il a fait exister ses rêves

Une imagination débordante qui s’exprime dans l’intensité d’une création !

Voici une facette de cette attachante personnalité habitée par un cœur d’enfant, entre Cancer et Lion.

Son esprit est une usine fabuleuse qui donne de la réalité aux rêves.

Pour créer, il lui faut cette  tension pressante, à la mesure de ses rêves immenses et dans des projets de grande ampleur. Livrer de nuit, en urgence à l’imprimeur des planches de dessin illustre bien le tempérament de Peyo.

Son crayon glisse entre fables et réalités, mené par une subtile intuition et soutenu par un optimisme entreprenant et démesuré. La réussite lui sourit même au prix de mille turpitudes.

Grâce à ce dessinateur, Johan, Pirlouit, le peuple des Schtroumpfs… existent pour de vrai !

 

Bravo à Peyo qui a su faire adopter à travers le monde, ses petits lutins bleus.

 

 


Logiciel Auréas Astro PC Paris

 

En astrologie, quel est le profil du dessinateur ?

Pour en savoir plus :

https://www.janinetissot.com/2021/02/18/les-dessinateurs/

 

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page