les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

L’un des plus populaires animateurs de l’âge d’or de la radio entre 1950 et 1980, il fait jouer la France entière avec son célèbre jeu Quitte ou Double.

 

télécharger cet article

 

« ZAPPY MAX »
Max Yves Émile DOUCET dit… Zappy Max,

Né le 23 juin 1921 à 15h30 à Paris 14e
Selon état-civil - acte n° 6752 – Source Marc Brun

 Décédé le 16 juin 2019 à Aix-en-Provence Bouches-du-Rhône 13

 

 

Chers amis… bonjour !

A 20 ans, imitateur de Popeye puis professeur de claquettes…

La tête dans les étoiles et les pieds bien sur terre…

 

 

Chers amis… bonjour !

A l’époque reine des transistors, Zappy Max est l’un des géants de la radio française entre 1947 et 1983, d’abord sur Radio Luxembourg (RTL) puis sur Radio Monte Carlo (RMC).

Avec un nom qui sonne bien pour amuser le public, il est de la trempe des animateurs-fétiches qui font les grandes heures de l’animation radiophonique jusqu’aux années 1980.

A l’heure du déjeuner, les fidèles auditeurs guettent ces mots,  « Chers amis, bonjour ! », qui lancent le jeu « Quitte ou double ».  Créé par Zappy Max et inspiré par l’Amérique, il fait jouer la France entière et au-delà, à partir de 1947.

Dans les années 1950, roi du radio-crochet, il sillonne également les routes de France et de Belgique pour « le Crochet radiophonique » sous le chapiteau géant du Radio Circus.

Ce sont autant de fêtes qui rassemblent de dix à vingt mille personnes en moyenne, et servent la promotion de marques commerciales comme le shampooing Dop.

 

A 20 ans, imitateur de Popeye puis professeur de claquettes…

Étudiant en chimie mais orphelin de père à 16 ans, il doit enchaîner des petits boulots comme gagne-pain… laveur de vitres, camelot… et dès ses 20 ans, le voilà un pied dans le music-hall où il imite Popeye en anglais affublé de l’uniforme des Marines.

Mais la guerre l’oblige à partir pour le STO travailler dans les mines puis comme tourneur-fraiseur dans l’usine Zapp de Cologne.

En 1944, on le retrouve professeur de claquettes.

Comme Roger Lanzac et Lucien Jeunesse, il débute dans le music-hall en tant que chanteur notamment avec l’orchestre Jacques Hélian, avant de devenir en 1947, l’animateur-vedette de RTL.

Pour choisir son pseudonyme, il s’inspire du nom de l’usine Zapp et des vedettes américaines les Marx Brothers. C’est ainsi qu’il fera sa célèbre carrière sous le nom « pétillant » de Zappy Max qui inspire le titre de ses émissions-feuilletons : Vas-y Zappy, Ça va bouillir et C’est parti mon Zappy.

Et Zappy n’évoque-t-il pas aussi l’heureux mot anglais Happy !?

Très contrarié par son éviction de Radio-Luxembourg en 1966, il poursuit sa carrière radiophonique à RMC en reprenant le jeu Quitte ou double.

Le music-hall, une passion léguée par son père, lui inspire un livre en 2010 Mes « Géants » du music-hall où il dresse 80 portraits des grands noms de la chanson des cafés-concerts de jadis jusqu’à l’Olympia d’aujourd’hui.

 

 

Pour retrouver Zappy Max :
https://www.youtube.com/watch?v=3U8wdwBVBkM

 

 

La tête dans les étoiles et les pieds bien sur terre…

Zappy Max, natif du Cancer très typé, trouve sa nourriture et son bonheur en allant à la rencontre des bravos du public.

Ce public représente sa famille dont il cultive le bonheur avec un esprit terrien, bon vivant et jouisseur (Asc. Balance/Vénus/Taureau/VII), sans craindre les tensions de la scène.

Animer des jeux et s’amuser comme au temps de l’enfance, plaît à ce Cancérien nourri d’une inspiration prolifique et servi par une mémoire conservatrice.

Son sens de l’organisation et son esprit pratique s’allient bien à son imaginaire prolifique et à son goût du bavardage.

Novateur à l’esprit avant-gardiste (Uranus/Lune-Verseau), il contribue tout naturellement à faire pétiller la RTF naissante tout en étant l’un des bâtisseurs de cet âge d’or de la radio.

La tête dans les étoiles et les pieds bien sur terre, il excelle à créer du rêve et du merveilleux dans le concret de la scène.

 

Zappy Max est bien l’un des maîtres-enchanteurs qui ont rendu inoubliables les décennies de la radio naissante.

 

 


Logiciel Auréas Astro PC Paris

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page