les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Un notaire-inventeur, père de la télévision !
Oublié de l’histoire, ce pionnier de la transmission des images à distance obtient un brevet en 1907.

 

télécharger cet article

 

Constantin SENLECQ
Né Constantin Marie SENLECQ

Le 9 octobre 1842 à 11h du matin à Fauquembergues Pas-de-Calais 62
Selon acte n°29 – AD62 en ligne – 5MiR 325/2 – 1942 – vue 643/1118

 Décédé le 4 février 1934 à Ardres Pas-de-Calais 62

 

 

Qui imagine un inventeur derrière l’enseigne clinquante d’un notaire ?

Il a sa place dans l’histoire de la Télévision française

Un esprit scientifique et ingénieux passionné par la transmission

 

 

Qui imagine un inventeur derrière l’enseigne clinquante d’un notaire ?

Tenir une étude notariale est meilleur pour faire bouillir la marmite quand on est grand amateur de physique et d’inventions dont le résultat conduit rarement à la fortune.

Fils d’un distillateur, il fait des études qui l’amènent à ouvrir une étude de notaire à Ardres (*). Mais en marge de ce métier de notable bien établi, Constantin nourrit une passion dévorante pour la physique et ses inventions.

(*) Bourg qui a l’honneur d’avoir été en 1520, le siège du fameux Camp du Drap d’Or voulu par François Ier pour éblouir la royauté anglaise.

Et si le nom de Constantin Senlecq demeure encore inscrit dans tous les actes sortis de son officine notariale, il est tombé aux oubliettes de l’histoire, côté inventeur.

Et pourtant, en cette fin de 19e siècle, il fait partie des tous premiers scientifiques à concevoir un appareil capable d’analyser, de transporter et de reconstituer une image : le télestroscope.

Ce nom devient le titre de l’ouvrage descriptif de son invention qu’il publie en 1881 qui comporte le schéma suivant :

 

Il a sa place dans l’histoire de la Télévision française

La boîte à images si familière dans nos foyers pourrait encore s’appeler télestroscope ; mais en 1900, on a préféré la désigner par « télévision », sans doute plus facile à prononcer !

Senlecq obtient en 1907 un brevet pour un appareil destiné à transmettre à distance, par l'électricité, la vision avec le mouvement et l'instantanéité.

Il s’intéresse aussi à la navigation aérienne au point de publier sur le sujet en 1886 un ouvrage intitulé Système d’aérostat.

Si le débat international demeure quant à la priorité à donner à ces pionniers de la transmission des images à distance, le nom de Constantin Senlecq a toute sa place dans l’histoire de la télévision française.

Mais par une ultime injustice du sort, ce savant notaire mourra à 92 ans sans avoir vu les premières images télétransmises : il était devenu aveugle !

 


Plaque apposée sur la maison de Constantin SENLECQ

 

Sources documentaires :
http://frank.ardres.free.fr/senlecq.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Constantin_Senlecq
https://www.histv.net/senlecq-telectroscope

 

 

Un esprit scientifique et ingénieux passionné par la transmission

Étudier une science propre à transmettre des images à distance ne pouvait que séduire Constantin Senlecq natif de la Balance et influencé par le Sagittaire.

Entre feu et air, il est naturellement séduit par les mystères de l’électricité et des composants utiles à la transmission de l’image.

S’il a l’art de gérer avec équité et sérieux les affaires notariales, ces mêmes dons le prédestinent aussi à la recherche scientifique.

Insatiable assoiffé de connaissances, il consacre ses loisirs à sa passion pour la physique et l’électricité.

Par nature, cet ingénieux se fait pionnier visionnaire et imaginatif pour inventer le jamais vu qui sera la banalité dans nos foyers 80 ans plus tard !

 

Son nom mérite d’être mis en lumière dans les coulisses de l’histoire de la télévision française.

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

En astrologie, qu’est-ce qui prédispose à devenir scientifique ?

Pour en savoir plus consulter le lien :

https://www.janinetissot.com/2020/04/17/les-scientifiques/

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page