les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Ce dirigeant sportif veut que le football soit ouvert à toutes les couches de la population et faire de ce sport une grande fête de l’amitié entre les peuples. Il est, avec Henri DELAUNAY, l’un des deux Français inventeurs de la Coupe du Monde de football, adoptée en 1929.

télécharger cet article

Jules RIMET
(Jules Ernest Séraphin Valentin RIMET)

Né le 24 octobre 1873 à 3 heures du matin à Theuley Haute-Saône 70
Selon acte n°7 état-civil de Theuley-les-Lavoncourt

Décédé le 15 octobre 1956 à Suresnes Seine

 

 

 

Quand Jules Rimet… avec football !

En ces jours où la planète vibre au rythme des matchs de la Coupe du Monde 2014, on peut saluer la mémoire de son inventeur : Jules Rimet.

Le football mondial doit beaucoup à cet homme qui a œuvré, sans relâche, pour faire de ce sport une grande fête de l’amitié entre les peuples.

Natif de Haute-Saône d’une famille paysanne, son éducation est empreinte de catholicisme social et patriotique.

Jules découvre le football dans les rues du quartier populaire du Gros Caillou à Paris où son père est épicier.

Aimant la pratique sportive et notamment l’escrime et l’athlétisme, il est convaincu des vertus éducatives du sport sur le plan physique et moral pour les jeunes.

Bon élève, il devient ensuite avocat.

Il adhère au mouvement « Démocratie chrétienne ».

En 1897, à 23 ans, il fonde avec son frère Modeste et des amis, le club omnisports du Red Star où on pratique les valeurs humanistes de son fondateur et notamment l’ouverture aux jeunes issus de familles pauvres.

Outre le football qui l’intéresse avant tout pour ses vertus éducatives, Jules Rimet se passionne pour la poésie, la littérature, la musique, si bien qu’il ouvre au sein du Red Star une section littéraire et artistique pour vulgariser les sports athlétiques.

Rimet pousse à l’organisation d’un tournoi de football aux Jeux olympiques de 1908, réservé aux joueurs amateurs, tout en défendant l’avènement du professionnalisme, indispensable si l’on veut ouvrir le football à toutes les couches de la population.


Trophée Jules Rimet
créé par Abel LAFLEUR

 

Rassembler la grande famille du football à travers le monde

Rimet, organisateur-né, ingénieux gestionnaire à la persévérance inébranlable, sait se mettre au service de la collectivité pour que le football devienne l’occasion d’une grande fête de l’amitié entre les peuples, quelles que soient leurs origines sociales.

En 1911, il devient président de la Ligue de Football, première association nationale spécialisée.

Revenu de la Grande Guerre avec le titre de lieutenant décoré de la Croix de Guerre, il reprend ses activités de dirigeant sportif. Il devient le 7 avril 1917, président de la Fédération française de football née le jour-même. Il gardera ce mandat jusqu’en 1949.

Devenu président de la FIFA en 1921, il voit en elle le moyen de rassembler la grande famille du football à travers le monde, inspiré en cela par les valeurs chrétiennes universelles qui lui sont chères.

Pour cela, il développe les activités de la FIFA et œuvre en particulier pour l’organisation d’un tournoi mondial ouvert aux professionnels, en dépit des réticences des partisans de l’amateurisme aristocratique dont Pierre de Coubertin, fondateur du Comité international olympique.

Le principe de la Coupe du monde finit par être adopté par le congrès de la FIFA à Barcelone en mai 1929, grâce à l’action conjuguée de Jules Rimet et d’Henri Delaunay, secrétaire de la fédération française de football.

Et c’est l’Uruguay, double champion olympique, qui est choisi pour organiser cette première coupe du monde de football en 1930 où, pour l’Europe, ne participent que quatre pays : la France, la Belgique, la Roumanie et la Yougoslavie.

Jules Rimet emporte dans sa valise le trophée de la compétition, créé par Abel LAFLEUR. Comme la traversée transatlantique dure un mois, les footballeurs européens, en mal de préparation, en profitent pour s’entraîner sur le pont du paquebot, à la grande curiosité des passagers !

 


Jules Rimet remet le trophée de la 1ère coupe du monde
au président de la fédération uruguayenne en juillet 1930

 

 


Timbre de 1966 à l'effigie de Rimet.

 

 


(Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page