les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Son nom est devenu commun pour désigner ses dessins de gosses de Paris…

 

Francisque POULBOT
(Francisque Louis Gustave POULBOT)

né le 10 février 1879 à 9 heures du matin à Saint Denis 93 Seine-Saint-Denis

décédé le 16 septembre 1946 à Paris 18e

 

 

Enfant, il s’intéresse plus au dessin qu’aux études…

Aîné des sept enfants d’une famille d’instituteurs picards, très tôt il se passionne pour le dessin et passe son temps à dessiner plutôt qu’étudier.

Ainsi, à 16 ans, il publie ses premiers dessins mais cependant n’ose pas se présenter à l’Ecole des Beaux-arts. C’est son reportage sur l’affaire du « Fort Chabrol » (*) paru dans le journal « le Gil Blas » qui le sort de l’anonymat. Dès lors, ses illustrations sont prisées par les publications de l’époque.

(*) A l’été 1899, craignant une émeute à l’occasion de la révision du procès Dreyfus, le gouvernement poursuit les dirigeants royalistes et antisémites dont certains se retranchent au 51, rue de Chabrol. Les insurgés se rendent après 38 jours de résistance.

Il crée aussi des affiches et se présente au Salon des humoristes en 1907. Il apprend la gravure avec Eugène Delâtre.

 

 

Devenu célèbre, ses affiches et ses cartes postales patriotiques sont prisées pendant la guerre

Il s’installe à Montmartre, quartier qu’il ne quittera jamais.

La façade de son dernier domicile se trouve ornée d’une frise d’enfants.

Il se marie en février 1914 avec Léona Ondernard, avant de partir pour le front. Mais il est réformé l’année suivante.

Durant la Grande Guerre, il réalise des cartes postales et des affiches patriotiques. Cela lui vaudra plus tard, d’être assigné à résidence, sous l’occupation allemande.

 

Les « Poulbots » ne naissent qu’après la Grande guerre

Ces dessins représentant l’univers des gamins de Paris, ces « titis parisiens » inspirés de Gavroche, ont un style très remarquable et bientôt on les nomme par le patronyme de son créateur : Poulbot. Il faut dire que Francisque Poulbot adore les enfants et pour lutter contre la misère sociale, il participe aussi à plusieurs œuvres de bienfaisance.

                        

 

Francisque Poulbot, maître du dessin et historien de guerre, symbolise la Butte Montmartre.

                              

 

 

 Francisque POULBOT


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page