les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Qui n’a pas eu en main le couteau à la « main couronnée » inventé par

 

Joseph Amédée OPINEL

 

Né le 11 avril 1872 à 16 heures (quatre heures du soir) à Albiez-le-Vieux Savoie
Selon acte de naissance n°7

Décédé en 1960

 

 

Bravant la volonté de son père, il est persuadé que l’avenir est dans la coutellerie plutôt que dans la taillanderie

Son père taillandier de métier, lui apprend l’art de forger le métal pour réaliser de gros outils pour l’agriculture et, à l’occasion, quelques couteaux pour faire plaisir aux clients.
Joseph a 18 ans quand il décide, de se consacrer à la fabrication des couteaux. Son père, Daniel Opinel, considérant, au contraire, que c’est une spécialité peu honorable et sans avenir lui cède, cependant un coin de l’atelier.

 

A partir de 1890, le premier Opinel est mis au point et une production artisanale est lancée

Il souhaite créer un couteau de poche de prise en main facile et invente une scie spéciale permettant de creuser dans le manche, une fente capable de loger la lame tout en la protégeant de bout en bout. Chez Opinel, on va continuer à concevoir les machines dont on a besoin et dans les usines actuelles tout est encore de conception Opinel.

Bientôt, c’est la naissance de l’Opinel qui va devenir internationalement connu. En en 1896, il en débute, la fabrication avec trois ouvriers qui fabriquent 5 douzaines de couteaux par jour. Puis en 1901, il s’installe dans un bâtiment moderne (pont de Gévoudaz) avec 15 ouvriers et sa dynamo fournit l’électricité, à l’énergie hydraulique, à tout le hameau.

 

En 1909, Joseph Opinel dépose le logo qui sera l’emblème de son couteau internationalement connu

Comme chaque maître coutelier doit avoir un poinçon ou une marque pour identifier son ouvrage, et en garantir l’origine et la qualité, le seul nom d’Opinel ne suffit pas. Ainsi, en 1909, Joseph Opinel dépose sa première marque de coutellerie et choisit pour emblème la Main Couronnée. La main aux trois doigts relevés représente les armoiries de sa ville natale et la couronne rappelle le temps où la Savoie était un duché.

Le succès est rapide et Joseph obtient la médaille d’or en 1911 à l’Exposition Universelle de Turin. Dès lors, il exporte vers l’Allemagne, l’Italie et la Suisse. Il ne peut plus se contenter du colportage comme son aïeul Victor-Amédée Opinel et dès 1914, il se lance dans une commercialisation internationale.

La célèbre virole de sécurité date seulement de 1955.

 

La production Opinel, synonyme de qualité et de bon marché, aborde allègrement le 21e siècle 

Au début de la Seconde Guerre mondiale, 20 millions d’exemplaires sont déjà vendus. En 2009, l’entreprise, encore dirigée par la famille Opinel, fait 10 millions d’euros de chiffre d’affaires et emploie 90 salariés pour une production de 3 millions d’unités par an.
Un musée de l’Opinel existe à St Jean de Maurienne.

 

 

Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page