les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Pionnier de l’aviation, avec son frère Léon,
il contribue à l’essor de l’aéronautique française

 

Robert Charles MORANE

né le 10 mars 1886 à 18h (six heures du soir) à Paris 13e
selon acte n°729

décédé à Paris 16e le 28 août 1968

 

 

De l’automobile à l’avion, la passion de la mécanique et de la vitesse

C’est en 1909, qu’il achète son premier avion et obtient le brevet de pilote l’année suivante. Il est également coureur automobile. Il devient pilote d’essai dans la Société des aéroplanes Morane-Saulnier qu’il crée, en 1911, avec son frère Léon et Raymond Saulnier.

Cette année la, en 1911, ils connaissent leurs premiers succès avec un avion Morane lors de la course Paris Madrid, l’avion est piloté par Jules Védrines.

Divers types de monoplans sont construits puis en 1913, il s’agit alors d’avions de combat et d’observation. La firme connaît une grande expansion due à la première guerre mondiale.

 

Créée il y a 100 ans, la firme Morane-Saulnier s’illustre pendant plus d’un demi-siècle

Après la mort de Léon, Robert se consacre  à la construction d’appareils d’école et de tourisme dont il produit 1 100 exemplaires. En 1936-37, apparaissent les monoplaces de chasse métalliques, à ailes basses et train escamotable.

L’usine détruite par les bombardements alliés est reconstruite après la guerre.

 

L'avion personnel de Robert et Léon Morane, offert au Musée de l’Air par Robert Morane en 1924

 

L’entreprise fournit de nombreux avions dont un bombardier pour les armées alliées pendant la Première Guerre mondiale.

Pendant les années 1930, la firme se développe et passe de nombreux marchés avec une trentaine de pays.

Robert Morane demeure très actif à la direction de la firme et déploie une intense activité dans le domaine du transport aérien. Il obtient le brevet de pilote de transport public.

Il crée une compagnie qui deviendra Air Union avant d’être englobée dans Air-France.

L’entreprise de construction d’avions est reprise en gérance, par Henry Potez en janvier 1963. Elle perd son nom en 1972 pour s’appeler SOCATA (EADS), 1er fabricant européen d’avions légers.

Robert Morane devient vice-président des Vieilles Tiges (association regroupant les anciens aviateurs).

Décédé en 1968, il est inhumé, comme son frère, au cimetière du Père-Lachaise.

 

 

Robert Morane


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

En astrologie, d'où vient le goût de voler ? Pour en savoir plus : http://www.janinetissot.com/travaux/aviateurs.html


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page