les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Modèle des peintres impressionnistes, elle baigne dans le monde des arts et de la culture depuis son enfance. Son Journal est un reflet de la vie artistique et politique de son temps.

télécharger cet article

 

Julie MANET
Née Eugénie Julie MANET épouse d’Ernest ROUART

Le 14 novembre 1878 à 11h du matin à Paris 16e
Selon acte n° 872 – Archives de Paris en ligne – V4 E 4682 – vue 5/28

 Décédée le 21 novembre 1966 à Paris 16e

 

 

Fille de Berthe Morisot et d’Eugène Manet, elle est modèle des impressionnistes

Orpheline chaperonnée par Renoir et Mallarmé…

Elle laisse par son Journal un témoignage de l’ambiance culturelle Belle Epoque.

Le mystérieux Scorpion l’incite à une passivité jouissive et inquiète.

 

 

Fille de Berthe Morisot et d’Eugène Manet, elle est modèle des impressionnistes

Fille de Berthe Morisot et d’Eugène Manet, frère d’Edouard Manet, Julie est imprégnée dès ses origines par le monde de la peinture. Unique enfant du couple, elle pose tout le long de sa vie, d’abord pour sa mère et pour les autres peintres impressionnistes.

Evoluant dans le cocon familial luxueux d’un milieu aisé, elle ne fréquente pas l’école et apprend tout à la maison où les jeudis, sa mère tient salon que fréquentent les hommes de lettres et les peintres de renom tels que Stéphane Mallarmé, Jules Ferry, Auguste Renoir, Edgar Degas, Claude Monet, Camille Pissaro…

Le monde musical est très présent puisqu’elle apprend le piano, le violon, la flûte et même la mandoline…

Berthe Morisot emmène sa fille aux musées et aux concerts.


Berthe Morisot : Eugène Manet et sa fille au jardin 1883


Edouard Manet : Julie Manet assise sur un arrosoir (1882)

 

Orpheline chaperonnée par Renoir et Mallarmé…

Devenue orpheline de père à 14 ans et de mère à 17 ans, le poète Stéphane Mallarmé devient son tuteur et Pierre-Auguste Renoir fait partie du conseil de famille.

Sa vie culturelle est intense. Elle va au Louvre avec Renoir et fréquentent les galeries de peinture, tandis qu’au théâtre elle s’étonne de la performance de Sarah Bernhardt dans le rôle d’Hamlet.

Elle s’adonne à la peinture et reçoit les conseils avisés que lui prodiguent Renoir et Degas.

Mais l’œuvre de Julie Manet conservera un style conventionnel et traditionnel, à l’écart d’un monde qui change vite autour d’elle. Ainsi, elle note avec regret l’influence prépondérante des critiques et que Degas ne s’intéresse plus qu’à la photographie !

 


Pierre-Auguste Renoir Portrait de Julie Manet (1887)

 

Elle laisse par son Journal un témoignage de l’ambiance culturelle Belle Epoque.

Mariée à 21 ans avec le peintre et collectionneur Ernest Rouart (le 29 mai 1900 à Paris 16e à 17h) elle continue de baigner au cœur du milieu artistique et culturel de la Belle Epoque. De ce mariage naîtront trois fils, Julien, Clément et Denis.

Son Journal éclaire sur la vie des illustres peintres français de son temps mais donne aussi un aperçu de la vie politique et sociale de son temps.

Ses commentaires sont inspirés de l’influence forte d’un Renoir antidreyfusard. Ainsi, elle se dit lassée de l’affaire Dreyfus qui revient encore sur le pavé en 1898 et se met en colère après la nomination d’Emile Loubet, réputé candidat des dreyfusards, à la Présidence de la République en février 1899.

Le romancier et académicien Jean-Marie Rouart est son petit-neveu.

 


Pierre-Auguste Renoir, Portrait de Berthe Morisot et de sa fille Julie Manet (1894)

 

Sources documentaires :
https://www.telerama.fr/livre/julie-manet,-14-ans,-une-orpheline-bien-entouree,n5194266.php
https://fr.wikipedia.org/wiki/Julie_Manet

 

 

Le mystérieux Scorpion l’incite à une passivité jouissive et inquiète.

Très marquée par le Scorpion et influencée par le Capricorne et les Poissons, Julie Manet se plait dans cette vie à la fois mondaine et contemplative de modèle pour peintres à l’époque des impressionnistes.

Ouverte et curieuse sur le monde qui l’entoure, cette femme au féminisme délicat, apprécie les privilèges de sa situation  sociale, tout en montrant un avis critique sur les évènements qui secouent son époque.

Célèbre comme modèle pour Manet, Degas, Morisot… de ces différents portraits émane sa nature à la fois énigmatique, inquiète, mélancolique, sage, avec aussi un regard où affleurent plein de mystères intérieurs, un peu comme un chat guetteur qui, sous une discrète passivité bien affûtée, ne laisse rien échapper.

Être dans le conformisme de la mode ambiante lui convient, tout en apportant une touche de modernisme.

L’écriture de son Journal répond à son besoin de conserver trace des émotions et évènements de son temps pour les passer à sa descendance.

Julie Manet semble née pour incarner un des modèles symboliques de l’impressionnisme à la Belle Epoque.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page