les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Éminent archéologue italien, directeur des fouilles d’Herculanum et de Pompéi, il restitue avec ténacité et passion des sites d’une grande beauté.

télécharger cet article

 

Amedeo MAIURI

Né le 20 janvier 1886 à 15h à Veroli province de Frosinone région du Latium Italie
Selon acte n°20 aimablement transmis par l’État-Civil de Veroli

 Décédé le 7 avril 1963 à Naples Italie

 

 

A la recherche de l’histoire antique des hommes

Directeur du musée national de Naples de 1924 à 1961

Prométhée de l’archéologie, il a fait œuvre d’avenir

 

 

A la recherche de l’histoire antique des hommes

Grâce à son travail tenace et passionné pendant près de quatre décennies, il donne à voir aux générations futures des sites exceptionnels qui sont livres ouverts sur la vie romaine d’il y a 2000 ans.

En effet, de 1924 à 1961, il dirige les fouilles de Pompéi et d’Herculanum, villes enfouies sous des mètres de sédiments volcaniques lors de l’explosion du Vésuve en 79 après J.C.

Dès 1927, pour ces fouilles, il abandonne la méthode du 18e siècle, de fouilles par tunnel et applique une méthode moderne qui permet de déblayer une bonne partie de la ville antique.

C’est ainsi qu’à Pompéi, il identifie les limites de la ville, restaure les structures et crée une activité touristique autour du site archéologique.

A l’issue de son travail, seul un tiers de la ville reste enfouie.

Cet illustre archéologue italien a dédié sa vie à rechercher les traces de la civilisation humaine de l’Antiquité.

A 27 ans, directeur du musée archéologique de Rhodes, il est chargé de 1913 à 1924 d’une mission en mer Égée et surintendant des fouilles dans l’archipel du Dodécanèse.

 

Directeur du musée national de Naples de 1924 à 1961

De retour en Italie, il dirige le Musée national de Naples de 1924 à 1961.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il fait évacuer les collections du musée à l’abbaye de Mont Cassin pour les protéger des bombardements alliés de 1943. Par chance, les Allemands transfèreront ces pièces avant la terrible bataille de Monte Cassino début 1944.

Bien qu’ayant servi en tant que haut-fonctionnaire dans l’administration du régime fasciste italien, Amedeo Maiuri traverse indemne les épurations d’après-guerre. Il continue à diriger le musée national de Naples jusqu’à ses 75 ans.

A son actif, figurent d’autres recherches dans divers sites de l’Italie dont la Villa Jovis à Capri.

Entre 1931 et 1957, il est l’auteur d’œuvres majeures relatives à Pompéi et Herculanum.

A l’université de Naples, à partir de 1936, il occupe la chaire d’Antiquités Pompéiennes et Herculanéennes et de 1951 à 1956, celle de l’université privée : l’Institut Suor Orsola Benincasa.

 


Rue à Pompéi - Aquarelle de Luigi Bazzani

 


Maison avec atrium à Pompéi - Aquarelle de Luigi Bazzani

 

 
Fontaine de mosaïques à Pompéi – Aquarelle de Luigi Bazzani

 

Plaque apposée à Herculanum

 « Ici, tout-à-fait à la limite des fouilles des Bourbons le 18 mai 1927,
commencèrent de nouvelles fouilles à Ercolano (Herculanum).
Ainsi le voulut Amedeo Maiuri, l’éminent directeur en antiquité et archéologie, continuateur de l’œuvre (del Fiorelli).
Par un travail tenace et passionné, il a restitué aux siècles futurs les rues et des maisons d’une grande beauté.
En souvenir de cet évènement, célébré par toutes les nations civilisées,
à  l’occasion du 20e anniversaire de la mort de ce grand savant,
la direction et l’association internationales des Amis de Pompéi, ont posé cette plaque.

Le 18 décembre 1983. »

 

 


Pompéi - photo Janine Tissot


Moulage d’un habitant de Pompéi surpris par l’explosion du Vésuve. Photo Janine Tissot

 

 

Prométhée de l’archéologie, il a fait œuvre d’avenir

Avec l’influence conjointe du Verseau et du Cancer avec l’apport de Saturne qui porte à aimer l’histoire, Amedeo Maiuri est un précurseur préoccupé de retrouver les origines antiques de la famille humaine.

Avec une grande énergie et une imagination visionnaire, il passe sa vie à prospecter le passé dans l’intérêt du futur de l’homme.

Diriger est dans sa nature, car il voit vite et loin et agit pour ce qui est bon pour le devenir humain.

C’est grâce à son travail durant quatre décennies que les villes d’Herculanum et de Pompéi revivent comme un livre d’histoire en 3D ouvert au public pour les générations suivantes.

Rechercher sans relâche pour trouver et conserver l’histoire humaine d’avant est une préoccupation qui guide toute sa carrière.

Sans encombres et malgré le régime fasciste, il a su s’adapter avec une belle indépendance d’esprit aux circonstances sans dévier de sa passion de chercheur.

 

Hommage à ce Prométhée de l’archéologie qui a œuvré à porter la connaissance du passé à ses frères humains.

 

Pour en savoir plus :

"Réveil d'une ville antique"

https://www.youtube.com/watch?v=BylFgZ5p05o

L'histoire de la catastrophe de Pompéi
"C'est pas sorcier" - Mai 2013

https://www.youtube.com/watch?v=JryVRw_S61s

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page