les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Journaliste sportif, il a le premier « l'idée d'une course qui ferait le tour complet du pays en plusieurs étapes ». En 1903, ce sera le premier Tour de France.
Il invente aussi « les 24 heures du Mans » et les premiers meetings aériens.

télécharger cet article

Géo LEFEVRE

(Georges Louis Lefèvre dit…)

Né le 12 février 1877 à Paris 17e à dix heures du matin
Selon acte n°357 source : Archives de Paris en ligne

Décédé le 28 juillet 1961 à Sompuis Marne

 

 

En ce 20 novembre 1902, Géo, jeune journaliste au magazine « L’Auto » (ancêtre de « L’Equipe »), déjeune au comptoir de la brasserie parisienne« Le Zimmer », avec son rédacteur en chef Henri Desgrange.

Ce dernier cherche une idée de course pour lancer la rubrique deux roues du quotidien sportif et concurrencer Paris-Brest et Bordeaux-Paris, créées par le magazine « Le Vélo ».

Histoire de dire quelque chose, Géo qui est chef de la rubrique cyclisme, lâche l’idée qui lui traverse subitement l’esprit :

« une course qui ferait le tour complet du pays en plusieurs étapes. »

 

 

Henri Desgrange rétorque : «tu es fou, tu vas tuer nos coureurs ! »

 

Lors du 1er Tour en 1903, Géo Lefèvre, du haut de ses 26 ans, cumule les fonctions de journaliste pour L’Auto avec celles de directeur de course, juge au départ, contrôleur, chronométreur et juge à l’arrivée.

Il relie les villes-étapes par le train et à cause d’un retard, il rate même l’arrivée de la première étape à Lyon. Le 19 juillet à Paris, il y a 20 000 spectateurs pour applaudir le vainqueur Maurice Garin parmi les 21 cyclistes rescapés, sur la soixantaine qui a pris le départ le 1er juillet.

 

« La plus grande course cycliste du monde » est lancée et l’année suivante Henri Desgrange lui confie la rubrique automobile et cinq ans plus tard, la rubrique aviation.

Quelques années plus tard, Géo Lefèvre crée « Les 24 heures du Mans » avec l’industriel Edouard Coquille et l’ingénieur Charles Faroux. Il conçoit le départ en épis de cette course automobile.

Puis avec l’avènement des « drôles de machines pilotés par des fous volants », il imagine les premiers meetings d’aviation.

Géo gardera à vie ce surnom suite à la signature de son premier article.

Etudiant, il se destine à l’enseignement des lettres tout en prenant goût à la pratique sportive par un de ses professeurs passionné de sports et rédacteur occasionnel pour des journaux sportifs. De cette époque, Géo conservera toute sa vie l’amour du rugby.

Sa participation à la guerre de 14-18 lui vaut la Croix de Guerre.

Ce journaliste curieux et aux idées d’avant-garde ne prend sa retraite qu’à 78 ans. Aussi modeste que débordant d’idées, il aime écrire pour parler des autres. Et c’est assis devant sa machine à écrire que la mort le cueille à 84 ans.

 

D'autres personnages et anecdotes dans le dossier spécial "Tour de France"

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page