les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Étoile brillante et fulgurante dans le monde du vol à voile, elle est la première aviatrice à obtenir le brevet international de vol à voile puis à décrocher des records.

télécharger cet article

 

Edmée JARLAUD
née Edmée Jeanne JACOB

née le 10 juillet 1910 à 23h à Paris 20e
Selon acte n°2262 – Archives de Paris en ligne – 20 N 276 – vue 11/31

 Mariée à Raymond JARLAUD le 18 octobre 1934 à Paris 20e
Selon acte n°1683 Archives de Paris en ligne – 20M395 – vue 14/22

 Décédée le 16 avril 1939 à Beynes Yvelines 78

 

 


https://www.j2mcl-planeurs.net/dbj2mcl/planeurs-hommes/hommes-fiche_0int.php?code=49

 

Passagère d’Hélène Boucher, elle découvre la passion du vol

Aviatrice de grande classe mais aussi infirmière et auteure

Une fière et intrépide conquérante pressée d’aller au bout de ses rêves !

 

 

Passagère d’Hélène Boucher, elle découvre la passion du vol

La fièvre de l’air la saisit pour de bon quand elle sort de l’avion piloté par Hélène Boucher ce 2 juillet 1933. En tant que passagère, elle vient de vivre les Douze heures d’Angers.

Sensations inoubliables qu’elle s’empresse de retrouver au plus vite, puisque la même année elle décroche le brevet de vol à voile et l’année suivante de vol à moteur en 1934.

En une vie brève et cinq années de passion, comme son modèle Hélène Boucher, cette fille d’instituteurs va se faire dévoreuse de records :

- d’endurance sur planeur (5 heures) le 15 septembre 1937

- du monde féminin d’altitude avec 1184 m le 18 avril 1938

-  de distance avec 83 kilomètres parcourus en juin 1938

Ces records peuvent paraître modestes aujourd’hui mais il faut se replacer dans le contexte des années 1930 tant pour la technique de décollage du planeur que pour l’altitude et la durée de vol obtenues. (*)

(*) Merci à Jean – vélivole passionné - de m’avoir donné ces précisions intéressantes.

 

Aviatrice de grande classe mais aussi infirmière et auteure

Aviatrice de grande classe, elle excelle aussi sur terre, en tant que chef du service de la propagande à la Ligue Aéronautique Française, où elle écrit avec talent et expérience de nombreux articles sur le vol à voile.

Par ailleurs, infirmière de l’air, elle se dévoue à la formation de jeunes stagiaires pour qui ses performances ont valeur d’exemple.

Cette jeune femme que l’on dit jolie et au caractère enjoué épouse en octobre 1934, Raymond Jarlaud ingénieur et concepteur de planeur à la Société des Avions Bernard.

Gravement blessée à la suite d’une collision en vol le 16 avril 1939, elle décède lors de son transfert à l’hôpital.


Attribution Légion d’honneur à titre posthume à Edmée Jarlaud – source base officielle Léonore


Tombe d’Edmée Jarlaud à Acheux-en-Amiénois (Somme)

 

 

Sources documentaires :
https://www.j2mcl-planeurs.net/dbj2mcl/planeurs-hommes/hommes-fiche_0int.php?code=49

Dictionnaire universel de l'aviation
, de Bernard Marck - Paris, Tallandier, 2005, page 537
Les Français du Ciel dictionnaire historique Le Cherche Midi

 

 

Une fière et intrépide conquérante pressée d’aller au bout de ses rêves !

Tel pourrait être le résumé du caractère d’Edmée Jarlaud.

Animée par le feu du Bélier et du Lion, mêlé à l’eau lunaire du Cancer qui aime faire exister ses rêves, Edmée trouve pour cela la voie des airs et du coup, plane au plus près de la fascinante Lune. La popularité qui en résulte nourrit aussi sa sensibilité.

Rencontrer les autres à travers le spectaculaire du vol à voile convient bien à sa nature joviale, généreuse, communicante (Jupiter en VII) ; ses articles de propagande du vol à voile en témoignent.

Nul doute que l’aviation à dû lui procurer d’indescriptibles sensations qu’elle a pu vivre grâce aussi à son bon sens terrien (trois signes de Terre) appuyés sur de la rigueur et une vivacité d’action qui excellent surtout face à l’adversité.

Infirmière est aussi un métier qui convient bien à l’infirmière dévouée et formatrice qu’elle était (Bélier + Lune/Vierge).

La belle ressemblance de tempérament qui existe avec son mari a renforcé sans doute leur mutuelle énergie dans leur commune passion du vol à voile.

 

Hommage à Edmée Jarlaud, étoile filante trop vite passée dans le ciel de l’aéronautique.

  

Edmée JARLAUD

 

Et son mari

 

Raymond JARLAUD

Né le 23 août 1902 à 20h à Sémezanges 21 Côte-d’Or
Selon acte n°8 – AD21 en ligne – 1898-1907 – vue 56/119

 Décédé le 20 octobre 1975 à Saint-Chamassy  Dordogne 24

 

Ingénieur aéronautique et concepteur de planeur avant et après la Seconde Guerre mondiale.

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

En astrologie, d'où vient le goût de voler ?

Pour en savoir plus :

https://www.janinetissot.com/2019/11/12/les-pionniers-de-laviation/

 

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page