les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Il fonde à Lyon, la Brasserie Georges, devenu rendez-vous incontournable de la gastronomie lyonnaise, qui a pour devise
« bonne bière et bonne chère depuis 1836 »

 

Georges HOFFHERR
(né Johan Georg HOFFHERR)

né le 1er juin 1795 (13 prairial An III) à midi à Schiltigheim Bas-Rhin 67
(source AD67 en ligne) Merci à Hans Goldenstedt pour la traduction

décédé le 25 janvier 1873 à 15h à Lyon

 

 

Georges Hoffherr, un brasseur venu d’Alsace…

En 1836, brasseur émigré d’Alsace, il fonde sa brasserie sur un terrain gagné sur les anciens marécages au confluent de la Saône et du Rhône. Cet emplacement correspond à une étape sur le trajet des diligences Paris – Lyon - Saint-Etienne – Marseille.

Comme l’eau de Lyon est excellente et réputée depuis le Moyen-âge pour brasser la bière, celle-ci est fabriquée sur place et la ville compte déjà 13 brasseries en 1838.

 

Un défi architectural pour sa brasserie : 710 m2 de plafond d’une seule portée

La construction de la Brasserie Georges est une prouesse architecturale. En effet,  elle comporte 710 m2 de plafond d’une seule portée, soutenu uniquement par 3 poutres en sapin longues de 25m et  transportées depuis la Chartreuse par chariots à bœufs ! Et si aujourd’hui, on voit deux piliers de marbre, c’est seulement pour la décoration car ils ne soutiennent pas le plafond.

Le poète Lamartine y a sa table et se trouve même redevable de 40 francs dans les livres de comptes de la brasserie en 1857 !



http://patrimoine-de-france.com/rhone/lyon-2eme-arrondissement/brasserie-restaurant-brasserie-georges-17.php

 

En 1857, le cheval de fer amène les voyageurs à la porte de sa brasserie

L’emplacement est bien choisi car, le 1er juin 1857, le cheval de fer arrive aux pieds de l’établissement. C’est, en effet, l’inauguration de la gare de Perrache (PLM) tout près de la Brasserie Georges.

Après la guerre de 1870, la Brasserie emploie 18 servantes, d’origine alsacienne pour la plupart et  appelées « hébés » déesse de la jeunesse.

En 1879, la Brasserie Georges et la Brasserie Rinck sont avec Antoine Lumière les premiers de la ville de Lyon à faire fonctionner leur éclairage à l’électricité.

 

Depuis 1836, malgré les révolutions culinaires, son style et sa renommée ont été préservés

En 1890, les chaises empaillées sont remplacées par des banquettes en moleskine rouge et de nouvelles tables remplacent celles trop grandes en noyer. A la fin du 19e siècle, la brasserie possède 5 billards et les murs sont peints dans un décor végétal avec des animaux comme le paon et le singe. En façade un fronton à l’effigie de Gambrinus, encadré par 2 tonneaux de bière invite à entrer.

En 1924, un peintre de l’école lyonnaise, Bruno Guillermin décore l’immense plafond de quatre scènes champêtres évoquant la moisson, les vendanges, l’eau et la bière. Sur les murs, quatre panneaux en stuc, célèbrent les vendanges et la récolte du houblon scellant la réconciliation du vin et de la bière, frères ennemis depuis le Moyen-âge. Il y a cinq lustres pesant chacun 250 kg qui sont encore descendus tous les mois par quatre personnes pour le nettoyage, grâce à un treuil métallique.

Au décès de Georges Hoffherr en 1873, c’est son gendre Mathieu Umdenstock qui prend la suite.

Lieu d’histoire authentique, l’ambiance y est unique par le cadre majestueux et un accueil chaleureux. Tenue par des brasseurs alsaciens, de génération en génération, la Brasserie conserve sa renommée. Elle aborde allègrement le 21e siècle après avoir connu un empire, trois guerres et quatre républiques.

 


http://www.brasseriegeorges.com/histoire-brasserie-georges.aspx

 

 

La Brasserie Georges en quelques chiffres et quelques exploits :

-          270 000 couverts servis en moyenne par an

-          20 millions de repas servis depuis 1927

-          3250 couverts servis un 8 décembre pour la Fête des Lumières

- une consommation annuelle de 40 tonnes de choucroute, de 46 tonnes de viande et de volaille, 19 tonnes de poissons et 58 000 litres de bière.

-          En 1986, record mondial de la plus grosse choucroute servie : 1.5 tonne homologuée par le Guiness des records

-          En 1996 record de la plus grande omelette norvégienne, longue de 34 mètres inscrite au Guiness des records

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

En astrologie, d’où vient le goût pour la cuisine ?

Pour en savoir plus suivez le lien : http://www.janinetissot.com/travaux/cuisiniers.html

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page