les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Il restaure l’ordre bénédictin en France et fonde la congrégation de Solesmes (Sarthe)

 

Dom Prosper Guéranger
(Prosper Louis Pascal Guéranger)

né le 4 avril 1805 à 3 heures du matin (14e jour de germinal, an XIII de la République)
à Sablé-sur-Sarthe (72 Sarthe)

Décédé le 30 janvier 1875 à Solesmes Sarthe 72

 

 

Né dans une famille de la petite bourgeoisie, il est marqué très jeune par les idées romantiques de Chateaubriand dans le « Génie du Christianisme ». Enfant précoce, cette lecture lui inspire une vision idéalisée et romantique du christianisme médiéval.

Entré au séminaire, il se passionne pour l’histoire de l’Eglise, la vie monastique et la liturgie. Ordonné prêtre le 8 octobre 1827 à Tours, il devient chanoine de la cathédrale.

 

Dom Guéranger restaure l’ordre des bénédictins en France
et favorise le rayonnement de l’abbaye de Solesmes

Ce conquérant humaniste, animé d’une grande énergie créatrice, souhaite rétablir l’Ordre de Saint Benoît en France, supprimé par la Révolution française (loi du 13 février 1790). Pour cela, il acquiert, en décembre 1832, l’ancien prieuré bénédictin de Solesmes (Sarthe) et s’y installe avec quelques frères en 1833. Ainsi, la vie monastique reprend officiellement à Solesmes le 11 juillet 1833.

Les constitutions de l’ordre sont progressivement mises au point et la restauration de l’ordre bénédictin est approuvée par le pape en 1837. Solesmes devient, dès lors, abbaye bénédictine.

Dom Guéranger en est le premier abbé et supérieur de la congrégation de Solesmes, rattachée à l’ordre de Saint Benoît. Il en fait un centre de vie spirituelle et liturgique. Il encourage notamment la redécouverte du chant grégorien.

Dans les communautés bénédictines, la règle de Saint Benoît est résumée par la devise : « prie et travaille ». Ainsi, la prière personnelle ou communautaire, la lecture de la parole de Dieu et les travaux manuels rythment les journées des moines.

L’influence de l’abbaye rayonne dans toute l’Europe.

Aujourd’hui, de la congrégation de Solesmes dépendent 24 maisons masculines et 8 maisons féminines dans le monde, dont Saint Martin de Ligugé, monastère de Ganagobie, Sainte Anne de Kergonan…


Abbaye de Solesmes

 

L’influence de Dom Prosper Guéranger est considérable sur l’ordre bénédictin en France. Il est l’un des inspirateurs du mouvement nommé « mouvement liturgique » poursuivi jusqu’au concile Vatican II, qui a pour but de mieux faire connaître et aimer la messe traditionnelle aux prêtres et aux fidèles.

Le procès en béatification de Dom Prosper Guéranger est ouvert le 21 décembre 2005 par l’évêque du Mans.

 

 

Dom Prosper Guéranger


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page