les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

On doit à ce dessinateur, peintre et graveur, la plus célèbre Marianne de l’histoire postale française. Il grave des centaines de timbres-postes pour la France, ses colonies et l’étranger.

télécharger cet article

Pierre Gaston GANDON

Né le 20 janvier 1899 à 1h du matin à L’Haÿ-les-Roses Val-de-Marne 94
Selon acte n° 2 - AD94 en ligne – E DEPOT/L’HAY/1 E 39 – vue 36/64

 Décédé le 23 juillet 1990 à Lorrez-Le-Bocage-Préaux 77 Seine-et-Marne

 

 

La gravure, un don héréditaire

A 42 ans, démarre sa carrière de graveur de timbres

Il grave son dernier timbre à 82 ans

 

 

La gravure, un don héréditaire

La gravure lui est sans doute venue par l’hérédité et l’exemple. En effet, son père Gaston, lui-même graveur, réalisa des timbres.

Elève du maître graveur Dézarrois, il entre aux Beaux-arts de Paris.

Le talent est là, puisque dès l’âge de 22 ans, il gagne son premier prix : le Prix de Rome de gravure, puis en 1926, il décroche le Prix de la Ville de Paris.

Récompensé en 1937 par la Médaille d’or des artistes français, il peint une fresque de 500 m² pour l’Exposition universelle de 1937.

 

A 42 ans, démarre sa carrière de graveur de timbres

C’est en répondant à une annonce parue dans un journal qu’il conçoit sa première série de timbres en 1941, pour la colonie du Dahomey. La même année, il grave son premier timbre français Reims, dans la série des armoiries de villes de France.

Dès lors, sa carrière est lancée pour plusieurs centaines de timbres.

Toutefois, en 1941, il réalise une vignette et des timbres collaborationnistes, ce qui lui vaut d’être suspendu pendant quelques mois à la Libération.

Néanmoins, juste avant, le général de Gaulle choisit sa maquette pour une série d’usage courant, la Marianne de Gandon.

 

Il grave son dernier timbre à 82 ans

Parmi les timbres les plus connus dessinés et gravés par Gandon figurent deux séries d’allégories féminines d’usage courant des années 1940, 1970 et 1980.

Il grave son dernier timbre à 82 ans (La Liberté d’après Delacroix).

Il obtient quatre Grands prix de l’art philatélique français.

Parmi les personnalités représentées en timbre par Gandon on peut citer le savant Jean Perrin, l’aviatrice Maryse Bastié, les constructeurs d’avions Morane et Saulnier et la poétesse Marceline Desbordes-Valmore 

 

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page