les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Pionnier des transports ferroviaires, cet ingénieur invente la machine à vapeur sans foyer.
Devenu industriel des chemins de fer, en France et à l’étranger, il exploite des lignes de tramway à vapeur et de tramway électrique.

télécharger cet article

 

Léon Emile FRANCQ

Né le 18 mars 1848 à 10h du matin à Maubeuge Nord 59
Selon acte n°38 AD59 en ligne – NMD (1848-1855) Maubeuge – vue 13/1170

Décédé le 24 novembre 1930 à Vilennes-sur-Seine 78 Yvelines

 

 


Vue d'une locomotive Francq au terminus parisien, place de l'Étoile

 

 

Promoteur du tramway à Paris et dans les grandes villes de France et à l’étranger

Né de parents d’origine belge, il est diplômé ingénieur à 18 ans de l’Ecole Centrale de Lille. Il sera naturalisé français en 1891.

Il conçoit une locomotive à vapeur innovante selon un procédé de vapeur comprimé.

Léon Francq introduit en France en la perfectionnant la machine sans foyer du Docteur Lamm utilisée sur les tramways de la Nouvelle-Orléans.

Il dépose un brevet dans plusieurs pays d’Europe et communique sur ses innovations entre 1875 et 1885.

Ayant obtenu en 1876, la concession des tramways de Versailles, il fournit des locomotives de tramway à Paris et dans de grandes villes de France.

En 1878, il démontre le fonctionnement de sa locomotive à vapeur sur la ligne de tramway de Rueil-Malmaison à Marly-le-Roi. Plusieurs machines sont mises en service et la ligne est prolongée vers Paris et Saint-Germain.

Les locomotives Francq sont utilisées dans plusieurs grandes villes françaises, Lille, Rouen, Lyon, Montpellier, Marseille, ainsi qu’en Belgique, Espagne, Moyen-Orient et en Asie. Elles sont encore en service à Lyon en 1905 et à Paris jusqu’en 1911.

 

Peu à peu, la traction à vapeur « non polluante » signée Francq se substitue à l’hippomobile.

Cet ingénieur fonde la Compagnie française de voies ferrées économiques.

Il participe aux études du Métropolitain de Paris dont la première ligne sera inaugurée en 1900, en présence de l’ingénieur Bienvenüe et du préfet Lépine. La même année, il est promu Officier de la Légion d’honneur.

La Compagnie continentale d’exploitation des locomotives sans foyer dont Léon Francq est président, exploite les brevets Lamm et Francq et produit des voitures automotrices et des locomotives à vapeur.

A Paris, lors de l’Exposition universelle de 1900, la compagnie indique avoir fourni notamment, son système de traction Francq à quinze compagnies de tramways en Europe et dans le monde entier.

Léon Francq, qui a eu la Médaille de la Reconnaissance française pour services rendus aux réfugiés et aux sinistrés de la Grande Guerre, est président fondateur du Comité national d’action pour la réparation intégrale des dommages causés par la Guerre.

 

Voici un bref écho à cet ingénieur d’avant-garde qui a beaucoup fait pour le développement des transports ferroviaires en ville. Intuitif et inventif, cet homme de sciences s’est intéressé à la mécanique qui facilite les déplacements de la population, dans un esprit humaniste et de service au plus grand nombre.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page