les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Elle fait un passage éclair à l’Elysée par son mariage avec Gaston Doumergue, quelques jours seulement avant la fin de son septennat.
En réalité, elle vit une liaison bien antérieure avec le 12e président de la IIIe République.

télécharger cet article

 

Jeanne DOUMERGUE
Née Jeanne Marie Louise GAUSSAL veuve GRAVES

Le 13 avril 1879 à 8H30 du matin à Pamiers Ariège 09
Selon acte n°63 – AD09 en ligne – 1NUM/4 E 2798 – vue 192 et 193/258

 Décédée le 14 octobre 1963 à Varilhes Ariège 09

 

 

Amie cachée du président, elle échappe au protocole élyséen

Gaston et Jeanne se marient 12 jours avant la fin du septennat

Une belle complémentarité de caractères et une affection durable pour ce couple

 

 

Amie cachée du président, elle échappe au protocole élyséen

Sa présence à l’Elysée est un record de brièveté.

Jeanne échappe aux contraintes du protocole élyséen car elle devient l’épouse de Gaston Doumergue le 1er juin 1931, seulement douze jours avant la fin de son septennat qui se termine le 13 juin 1931.

Premier président célibataire de la IIIe République, Gaston Doumergue qui succède à Alexandre Millerand, est aussi le seul, à ce jour, de confession protestante. Et quand arrivent ses homologues étrangers avec leurs épouses, il les reçoit seul.

En réalité, il vit une liaison secrète avec Jeanne Gaussal, professeur de français du lycée Jules-Ferry. Elle est sa cadette de quinze ans et veuve d’un homme de lettres Philippe-Jean Graves.

 

Gaston et Jeanne se marient 12 jours avant la fin du septennat

Sans liens officiels avec le président, elle partage avec lui ses vacances estivales au château de Rambouillet et se retrouve aussi pour le petit déjeuner dans l’ancienne demeure du président avenue de Wagram. On dit que celui-ci s’éclipsait tôt le matin par une porte dérobée du palais de l’Elysée.

Le mariage civil de Jeanne et de Gaston se déroule dans la plus grande discrétion ; il officialise la liaison du président de la République et de sa maîtresse. Seul est présent le personnel de l’Elysée qui garnit le couple de fleurs.

Retiré de la vie politique, Gaston va vivre près de Toulouse, avec son épouse au château de Tournefeuille.

Il décède trois ans plus tard et Jeanne lui survit jusqu’en 1963 après avoir été un temps écrivain sous le pseudonyme de « Gilles ».


Le 21/06/1931 - Première photo du couple en gare de Toulouse
Ils reviennent de Paris, où vient d'avoir lieu l'intronisation de son remplaçant,
Paul Doumer.

 

 

Une belle complémentarité de caractères et une affection durable pour ce couple

Vivre sa vie amoureuse dans le secret et en toute indépendance, correspond tout à fait à la nature de Jeanne qui plus est, veut fonctionner hors normes et agir à son idée, sans contraintes conventionnelles.

Sa situation sentimentale marginalisée ressentie comme un échec, convient cependant tout à fait à cette femme libre et en avance sur son temps qui aime aller hors des sentiers battus et des conventions sociales.

Femme joviale, vive, gaie, pleine d’idées et d’humour, l’art de la pédagogie au contact de la jeunesse lui convient bien.

Une belle complémentarité de caractère existe entre Jeanne et Gaston Doumergue. Et chacun d’eux comprend le fonctionnement et le besoin d’indépendance de l’autre avec pour les deux des sentiments forts et durables.

Certes, il n’y a quasiment jamais eu de couple Doumergue à l’Elysée, mais cela convenait à leur besoin réciproque d’autonomie.

On peut dire que le couple Doumergue, préfigurant des situations du 21e siècle, a été révolutionnaire en son temps.

 

 

Jeanne Doumergue


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

Gaston Doumergue

Voir : http://www.janinetissot.fdaf.org/jt_doumergue.htm

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page