les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Epouse du président de la République Paul Deschanel qui démissionne pour raison de santé après sept mois de présidence et sa rocambolesque chute du train le 23 mai 1920.

télécharger cet article

Germaine DESCHANEL
Née Camille Armande, Marie Germaine BRICE de VILLE

Le 13 septembre 1876 à 2h du matin à Vezin-le-Coquet Ille-et-Vilaine 35
Selon acte n°16 – AD35 en ligne – 10 NUM 35353 575

Décédée le 8 juillet 1959 à Neuilly-sur-Seine 92 Hauts-de-Seine

 

 

Fille d’avocat député, elle épouse Paul Deschanel qui a 22 ans de plus.

Veuve à 46 ans, elle décède à 73 ans

Son rôle d’hôtesse à l’Elysée lui sied à merveille.

 

 

Fille d’avocat député, elle épouse Paul Deschanel qui a 22 ans de plus.

Fille de l’avocat devenu député René Joseph Brice, elle est aussi la petite-fille du poète dramaturge Camille Doucet.

Elle a 24 ans quand elle épouse le 13 février  1901, le président de la Chambre des députés Paul Deschanel âgé de 46 ans. Il sera élu président de la République le 13 janvier 1920 pour sept mois seulement.

En effet, le fâcheux incident de sa chute du train ajouté à un état de santé dégradé le conduit à quitter l’Elysée le 21 septembre 1920.

Qualifiée de « femme de grande classe », Germaine Deschanel accepte avec joie la vie mondaine que lui offre le Palais de l’Elysée et tout le prestigieux apparat qui l’accompagne. Elle s’y installe avec ses trois enfants.

Elle ne s’implique aucunement dans les affaires d’Etat mais accomplit avec plaisir son rôle d’hôtesse à l’Elysée.

 

Veuve à 46 ans, elle décède à 73 ans

Quand son époux, déjà malade chute du train le 23 mai 1920 qui doit le conduire à Montbrison (Loire) pour une inauguration, elle comprend qu’il ne pourra pas poursuivre longtemps ses responsabilités.

Après sa démission Paul Deschanel accepte son hospitalisation en maison de repos, puis il est élu sénateur. Mais il meurt des suites d’une pleurésie le 28 avril 1922.

Son épouse lui survivra jusqu’en 1959.

 

Son rôle d’hôtesse à l’Elysée lui sied à merveille.

Son sens du service et son art de plaire avec dignité la désignent pour ce rôle d’hôtesse à l’Elysée qui lui convient à merveille.

Elle y trouve le prestige et la classe qu’elle apprécie particulièrement.

Bonne mère et soucieuse de l’élégante beauté des apparences, elle sait néanmoins garder toute son indépendance d’action et de pensée pour servir noblement son entourage.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page