les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

1er président de la Ve République du 8 janvier 1959 au 28 avril 1969

 

Charles André Joseph Marie de GAULLE

Né le 22 novembre 1890 à Lille Nord 59, à 4 heures du matin
selon acte d’état-civil n° 5153

Décédé le 9 novembre 1970 à Colombey les Deux Eglises (Haute Marne)

 

 

 

Officier supérieur, homme d’Etat et écrivain. Sorti en 1912 de l’école militaire de Saint Cyr, il sert sous le colonel puis le général Pétain durant la Première Guerre mondiale. Il participe à la bataille de Verdun.

Violemment opposé aux accords de Munich, promu lieutenant-colonel en 1937, il maintient son unité en état d’alerte.

A la déclaration de guerre, il commande les chars de la 5e armée en Alsace. Seul officier à repousser l’ennemi pendant la campagne de France, il est nommé général de brigade, puis sous-secrétaire d’Etat le 5 juin 1940.

Il s’oppose aux partisans de l’armistice et gagne Londres d’où il lance son fameux appel du 18 juin. De Londres, il forme et dirige les Forces Françaises Libres.

Le 28 septembre 1958, la nouvelle Constitution, approuvée par référendum, met en place la Ve République. De Gaulle est élu président et prend ses fonctions en janvier 1959. Il est réélu le 19 décembre 1965.

La France se modernise. Sous sa présidence, la guerre d’Algérie, la crise de mai 1968 et la mise au point de l’arme nucléaire sont des évènements majeurs de la transformation de la société.

Face à la victoire du non au référendum de 1969 sur la régionalisation, de Gaulle démissionne le 27 avril 1969.

 

Particularités :

Charles de Gaulle est probablement le Français le plus connu au monde avec Napoléon.

Dès 1940, de Gaulle se pense comme l'incarnation de la France, en opposition au Maréchal Pétain. Il n'a de cesse que soient protégés les intérêts de la France, dans la guerre et après le conflit.

Son testament rédigé en 1952 en trois exemplaires numérotés, reste une dernière gifle d’outre-tombe aux conventions :
« Je déclare refuser d'avance toute distinction, promotion, dignité, citation, décoration, qu'elle soit française ou étrangère. Si l'une quelconque m'était décernée, ce serait en violation de mes dernières volontés. »

En 1972, est inauguré sur les hauteurs de Colombey-les-Deux-Eglises, le mémorial Général de Gaulle, signalé par une grande croix de Lorraine en granite. Le nouveau mémorial  Charles de Gaulle – remarquable musée -  est inauguré le 11 octobre 2008 par Nicolas Sarkozy, président de la République et Angela Merkel chancelière fédérale d’Allemagne.

 

 

Charles de Gaulle


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page