les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Quelle lumineuse idée que celle de cette antiquaire à qui l’on doit… la pile Wonder…

télécharger cet article

 

Estelle COURTECUISSE
Née Estelle RICHEZ épouse de Victor COURTECUISSE

Le 5 décembre 1865 à Ascq Nord 59
Selon acte n°114 - AD59 – hélas sans mention d’heure de naissance ! – vue 942/1040

 Mariée à Victor COURTECUISSE le 1er avril 1899 à Lille Nord 59
Selon acte n°370 -  AD59 en ligne – M 01/1899 – 6/1899 – vue 196/511

 Décédée le 16 juillet 1956 Le Vésinet 78 Les Yvelines

 


Pile Wonder plaque émaillée publicitaire vers 1930 – source Wikipédia

 

Le saviez-vous ? Derrière l’illustre pile Wonder, se cache une femme.

Le transistor des années 1950 dope le marché des piles.

Femme d’affaires prompte à se lancer dans des défis d’envergure

 

 

Le saviez-vous ? Derrière l’illustre pile Wonder, se cache une femme.

Nous voici à l’été 1914 mais la guerre qui ébranle l’Europe et le monde laisse intact l’entrain d’une antiquaire de cinquante ans, rue Marcadet à Paris 18e.

En effet, Estelle Courtecuisse lance une petite entreprise de piles et d’accumulateurs électriques. C’est le début de la merveilleuse aventure Wonder qui connaît un essor ininterrompu jusqu’en… 1970 !

Pour le nom, on cherche Outre-manche. L’anglais est tendance en cette période d’effort de guerre où les Britanniques soutiennent les alliés.

Wonder, synonyme de la merveilleuse « fée électricité » version portable, séduit vite l’armée anglaise qui devient cliente de l’entreprise.

Dès la fin de la Première Guerre mondiale, Wonder s’installe à Saint-Ouen sous la direction de Victor Courtecuisse dont la famille restera à la tête de l’entreprise jusqu’en… 1970.

 


https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Wonder_-_Armee_-_BA9.JPG
Pile de type BA9 fabriquée par Wonder à Saint-Ouen pour l'armée française.
Ce modèle est similaire au modèle civil 3(L)R12 de 4,5 V.

  

Le transistor des années 1950 dope le marché des piles.

En 1966, sur le marché des piles, Wonder détient plus de 37% loin devant Leclanché et Mazda.

Mais la période glorieuse s’achève au début des années 1970 avec la concurrence étrangère et la révolution des piles alcalines, conjuguées avec la baisse des commandes de l’Armée.

Quant au slogan La pile Wonder ne s’use que si l’on s’en sert, s’il sonne bien pour la promotion, demeure une publicité mensongère, condamnée comme telle par les tribunaux français.

En effet, une batterie, quelle qu’elle soit se vide toute seule même si l’on ne s’en sert pas – principe vérifié et confirmé en physique/chimie.

 

 

Femme d’affaires prompte à se lancer dans des défis d’envergure

L’absence d’heure de naissance sur l’acte nous prive d’une information de première importance en astrologie.

Mais au regard des éléments de sa biographie, on peut esquisser quelques traits de caractère de cette étonnante cheffe d’entreprise qui a su illuminer son temps grâce au lancement de la pile Wonder.

Estelle est marquée par le feu enthousiaste du Sagittaire soutenu par le sens du calcul et une habile stratégie inhérents au Capricorne mâtiné de Scorpion.

A son propos, on peut parler de femme d’affaires avisée prompte à se lancer dans des défis d’envergure.

Pressentant l’évolution des besoins, elle veut être l’intermédiaire d’avant-garde pour porter la lumière aux autres grâce à sa pile Wonder promise à une juteuse réussite industrielle.

La pile électrique, une modernité qui facilite notamment le bien-vivre festif dans la mobilité, convient d’emblée au tempérament d’Estelle Courtecuisse qui a dû se réjouir de la vogue des transistors !

De son côté, son mari Victor a l’étoffe d’un leader conquérant qui a pris bien vite les manettes de l’affaire lancée par Estelle.

 

Cette vignette se veut un modeste hommage à Estelle Courtecuisse ingénieuse fondatrice de la pile Wonder.

 

 

Merci à Marc Brun pour ce signalement qui tombe pile, à la suite de Leclanché !

 

 

 

Et son époux

Victor Joseph COURTECUISSE

Né le 13 avril 1862 à midi à Lille 59 Nord
Selon acte n°1332 – AD59 en ligne – vue 341/819

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page