les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Philosophe, économiste, polytechnicien, principal vulgarisateur des théories de Fourier, figure du socialisme « critico-utopique ». Ce politicien est à l’origine de la représentation proportionnelle en droit constitutionnel. En 1848, il est le seul député à proposer le droit de vote pour les femmes.

télécharger cet article

 

Victor Prosper CONSIDERANT

Né le 12 octobre 1808 à 8h du matin à Salins-les-Bains Jura 39
Selon acte n°164 délivré par la mairie de Salins

Décédé le 27 décembre 1893 à Paris

 

 

 

Esprit brillant, sa rencontre avec Fourier transforme sa vie en destin

A sa naissance son père est imprimeur et bibliothécaire. Victor est élève de son père, professeur de rhétorique au collège de Salins.

Bachelier à seize ans, il est reçu au concours de Polytechnique en 1826 et fait à Paris, la connaissance de Charles Fourier qui va transformer sa vie en destin.

Il deviendra le principal vulgarisateur des théories de ce philosophe considéré par Marx et Engels comme une figure du socialisme critico-utopique.

A 24 ans, Victor Considerant devient rédacteur en chef de la revue Phalanstère avec Jules Lechevalier et fonde La Phalange en 1836. Dans la sociologie utopique de Charles Fourier, la Phalange est une communauté d’individus mettant en commun leurs compétences et leur travail pour le profit de tous. Il y a parité des sexes et les membres vivent en harmonie dans un lieu de travail et d’habitation appelé phalanstère.

Considerant participe au premier essai de commune sociétaire à Condé-sur-Vesgre près de Rambouillet en 1833.

 

A partir de 1836, il délaisse l’Armée pour se consacrer à la propagation de ses idées.

Cet ingénieur polytechnicien démissionne de l’armée en 1836 pour vouer sa vie à la propagation de ses idées. Après la mort du maître Charles Fourier en 1837, il devient chef du mouvement phalanstérien et l’un des principaux animateurs de l’Ecole Sociétaire.

Il fonde le quotidien La Démocratie Pacifique en 1843 et publie des œuvres qui marquent la diffusion des idées fouriéristes. Le 1er tome de Destinée Sociale est interdit par le pape.

Il participe à une interprétation modérée des doctrines de Fourier, en passant sous silence les parties les plus controversées comme celles sur la liberté sexuelle ou la suppression de la famille afin d’en tirer des réformes pratiques comme le droit au travail et le suffrage pour hommes et femmes.

En 1846, il est considéré comme l’inventeur de la représentation proportionnelle (scrutin proportionnel plurinominal).

Pour impliquer la doctrine fouriériste dans la vie politique, il devient conseiller général du Jura en novembre 1843. Il est élu député à l’Assemblée Constituante dans le Loiret en 1848, puis à l’Assemblée Législative de la Seine en mai 1849. Il préconise de créer un ministère du progrès et de l’expérience afin de faire des essais de phalanstère et de banque du peuple.

En juin 1848, il est le seul député à proposer le droit de vote pour les femmes, qui devront attendre encore quasiment un siècle avant qu’il devienne effectif.

 

 

Exilé à cause de ses idées, il fonde aux USA un Phalanstère qui échoue.

Participant à l’insurrection de 1849, en tant qu’opposant à Charles Louis Napoléon Bonaparte, il est contraint à l’exil d’abord en Belgique puis au Texas où il fonde près de Dallas en 1854 la Colonie de Réunion, financée par Jean-Baptiste Godin, qui se solde rapidement par un échec.

Revenu à Paris en 1869, à la faveur d’une amnistie, il prend parti pour la Commune et adhère un temps à la Première Internationale avant de se retirer définitivement de la vie politique.

Il passe sa fin de vie au Quartier Latin se tenant éloigné de la politique.

Il est inhumé au columbarium du Père-Lachaise.

A l’occasion du bicentenaire de sa naissance, l’année 2008 avait été choisie par le ministère français de la Culture comme l’année Victor Considérant avec de nombreuses animations notamment dans sa ville natale.

 

Ingénieux, formidable débatteur d’idées, Victor Considerant, grand nom du socialisme, est un brillant esprit avant-gardiste, fin tacticien et habile stratège épris d’un idéal d’équité et de justice.

Stimulé par les obstacles et la contradiction, il est fait pour le débat politique et aime entreprendre en grand au nom d’un idéal communautaire qui assurerait bien-être et bonheur à ses membres.

 

Sources documentaires : http://premierssocialismes.edel.univ-poitiers.fr/index.php?id=159 et Wikipedia

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page