les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Fondateur de la Congrégation des Frères Maristes et proclamé saint par Jean-Paul II

 

Marcelin Joseph Benoît CHAMPAGNAT

Né le 20 mai 1789 à Marlhes Loire 42 (heure absente sur acte de baptême)

Décédé en juin 1840 à Notre-Dame-de-l’Hermitage Loire 42

 

 

Devenu prêtre, il est à l’origine de la congrégation dédiée à Marie et vouée à l’éducation des jeunes de la campagne

10e enfant de la famille, il ressent très tôt une vocation religieuse et à 16 ans, en 1805, il entre au séminaire. Parmi ses condisciples, il y a notamment Jean-Marie Vianney qui deviendra le saint curé d’Ars.

Il est ordonné prêtre le 22 juillet 1816. Dès le lendemain, avec quelques compagnons de séminaire, il monte à Notre-Dame de Fourvière (Lyon) et évoque le projet d’une société de prêtres, la Société de Marie. Ils veulent s’inspirer de l’attitude de la Mère du Christ qui s’est mise au service d’une idée qui la dépassait.

Frappé par le manque de scolarisation primaire des enfants de la campagne, il forme le projet de les éduquer et de leur assurer le catéchisme. Dès 1917, des disciples le rejoignent pour se vouer à l’éducation rurale. C’est le début des Frères Maristes qui fondent des écoles dans plusieurs communes du massif du Pilat (Loire).

 

Une vie passée dans la Loire, au service des autres, à travers une Congrégation qui connaît un rayonnement mondial

Vicaire à la Valla en Gier, Marcellin Champagnat, pour comprendre et réconforter les habitants, parcourt inlassablement le territoire de sa paroisse et par tous les temps. Revenant de visiter une école, il est pris par une tempête de neige et ne doit son salut, avec le frère Stanislas, qu’à  un refuge inattendu et à leur confiance en Marie.

En 1825, la congrégation naissante comprend 20 frères et 10 postulants et s’installe près de St Chamond dans la maison de l’Hermitage à Izieux. Il contribue de ses mains à construire cette maison de formation des frères maristes.

Animé d’un souci missionnaire, la congrégation essaime dans le monde entier. Durant les 24 ans de son ministère, il forme 400 jeunes gens de 12 à 25 ans. Sa pédagogie est faite de douceur, de fermeté et d’encouragement, propices à épanouir la personnalité de ces jeunes.

A son décès, il y a déjà 280 frères, 48 écoles et environ 7 000 élèves.

En 1999, on compte 5 000 frères, présents dans 75 pays qui se consacrent à l’éducation des jeunes.

 

Il est proclamé saint par le pape Jean-Paul II le 18 avril 1999.

 

 

Marcellin Champagnat

 
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page