les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

A partir de 1908, leur nom écrit les grandes heures des pionniers de l’aviation, fondateurs en 1910 de la 1ère école de pilotage du monde et constructeurs du 1er hydravion de l’histoire…

 

Alphonse Joseph Augustin CAUDRON dit
Gaston CAUDRON

né le 18 janvier 1882 à deux heures du matin à Favières Somme 80
selon acte n°14

décédé d’un accident d’avion le 12 décembre 1915 sur l’aérodrome de Lyon-Bron

 

René CAUDRON

(né René Albert Joseph CAUDRON)

né le 1er juillet 1884 à 21 heures (neuf heures du soir) à Favières Somme 80
selon acte n°7

décédé le 27 septembre 1959 à 12h15 à Nampont-Saint-Martin 80 Somme

 

 

Agriculteurs passionnés de mécanique, les frères Caudron deviennent constructeurs d’avions dès 1909

Ils sont agriculteurs comme leurs parents, mais passionnés de sports mécaniques, ils s’intéressent beaucoup à l’aviation naissante. Ainsi, dès l’été 1908, ils construisent un planeur qu’ils font voler le printemps suivant dans les environs du Crotoy. L’appareil, piloté par René, est tiré par la jument Luciole conduite par Gaston ; ils réalisent ainsi neuf vols en ligne droite de 800 à 1 200 m.

Ainsi, cinq ans après les frères Wright, auteurs du 1er vol mécanique en 1903, les frères Caudron construisent leur 1er aéroplane.

Dès 1909, ils créent l’association Aéroplanes Caudron Frères qui devient l’année suivante la Société des avions Caudron. Les deux frères se lancent dans la construction des aéroplanes à moteur. Pour cela, un hangar est construit, sur une vaste étendue de sable, au bord de la mer : lieu idéal pour tester leurs appareils.

Dès lors, accourent tous ceux impatients de découvrir ces merveilleux fous volants et leurs drôles de machines. Près des hangars, il y a une cantine et même un commerce de cartes postales représentant les deux frères et leurs aéroplanes. Dès lors Le Crotoy devient célèbre.

 

Fondateurs de la 1ère école de pilotage du monde, devenue vite réputée

L’année suivante en 1910, ils fondent la première école de pilotage du monde attirant dans la Somme les futurs « as » de l’aviation française venus y passer leur brevet de pilotage dont Adrienne Bolland. Dès ses débuts, l’école de pilotage du Crotoy est l’une des plus réputées de France.

A l’été 1910, les frères Caudron fondent des ateliers de construction à Rue (Somme) qui emploient bientôt des dizaines d’ouvriers.

René obtient le brevet de pilote le 09 08 1910 avec le n°180 de la Fédération Aéronautique Internationale. Le 3 mars 1911, c’est au tour de Gaston de décrocher son brevet de pilote sous le n°434.

En 1912, les frères Caudron construisent le 1er hydravion de l’histoire aéronautique.

 

Dans une ambiance politique internationale tendue qui se prépare à la guerre, l’école Caudron se double d’une école militaire de pilotage en 1913. Et la même année, l’audacieux Gaston crée en Chine la première école de pilotage de ce pays. Il est le premier pilote à survoler et à photographier la Cité interdite lors de la livraison de 12 biplans G3 commandés par la Chine.

 

Pendant la Grande Guerre, malgré la mort de Gaston, les usines Caudron équipent 56 escadrilles

Au début de la Grande Guerre, la proximité du Front oblige à transférer leur usine à Issy-les-Moulineaux (dirigée par René) et à Lyon (dirigée par Gaston).

Mais quand le 12 décembre 1915 à Lyon-Bron, Gaston Caudron décide d’essayer un nouvel appareil, il s’envole pour la dernière fois.
En effet, un accident mécanique provoque la chute brutale de l’avion tuant son pilote, le mécanicien Paul Jaumes et le dessinateur Oscar Démarez.

Le ministère avait demandé aux constructeurs de ne pas voler, de ne faire aucun essai, de laisser cette tâche à leurs pilotes réceptionnaires. Mais Gaston Caudron faisait passer ses sentiments de véritable pionnier avant tout. Il aimait trop son métier, et il avait par-dessus tout conscience de ses responsabilités et il lui déplaisait de les laisser prendre aux autres, à sa place.

Malgré la mort de Gaston et le chagrin de son frère, les usines Caudron dirigées par René, produisent des centaines d’avions pour équiper 56 escadrilles. Et en 1916, 1917, 1256 machines sortent des usines Caudron.

 

En 1919, c’est à bord d’un Caudron que Jules Védrines atterrit sur le toit des Galeries Lafayette à Paris.

En 1928, l’école de pilotage Caudron, où se sont formés de nombreux aviateurs  célèbres dont René Fonck et Jean Mermoz, quitte le Crotoy pour s’installer à Ambérieu-en-Bugey dans l’Ain et une seconde école à Royan en Charente-Maritime.

En 1931, Suzanne Deutsch de la Meurthe (1892-1937), la fille d'Henry crée une coupe de vitesse pour avions sur 1000 kilomètres qui est courue jusqu'en 1937.

Le 1er juillet 1933, l’entreprise s’associe avec Louis Renault et connaît quelques succès grâce à l’aventure aéropostale. Cependant, la firme est nationalisée puis tombe dans l’oubli.

 

Gaston CAUDRON

René CAUDRON

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page