les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Considéré comme l’un des plus grands mathématiciens du 20e siècle, de la géométrie à l’astronomie, il s’illustre autant comme théoricien que comme pédagogue.

télécharger cet article

 

Élie Joseph CARTAN

Né le 9 avril 1869 à 16h à Dolomieu Isère 38
Selon acte n°20 – AD38 en ligne – 9  - NUM2/5 E 149/13 – vue 89/143

 Décédé le 6 mai 1951 à 18h45 à Paris 14e
Selon acte n° 1806 – Archives de Paris en ligne – 14D473 – vue 18/31

 

 

Né pour servir les sciences et la pédagogie

Son rôle est majeur dans la formation des mathématiciens

L’esprit vif et clairvoyant de cet homme de feu a dû captiver son auditoire

 

 

Né pour servir les sciences et la pédagogie

Le talent de cet homme de science fait merveille dans la géométrie différentielle, la relativité générale, et au Bureau des Longitudes créé en 1795 par l’abbé Grégoire.

Reconnu et honoré par de nombreuses et prestigieuses académies de pays étrangers, il s’illustre notamment par un Théorème de mathématique nommé d’après Élie Cartan et Jean Dieudonné (théorème de Cartan-Dieudonné).

Ce fils de maréchal-ferrant fréquente l’école primaire de son village natal Dolomieu, qui a vu naître aussi l’illustre géologue Déodat de Dolomieu qui a donné son nom à un minéral la dolomite et par extension à la région italienne les Dolomites.

Ses talents sont remarqués très tôt puisqu’il décroche une bourse au concours des lycées qui lui permet d’étudier au collège de Vienne puis au lycée de Grenoble. Devenu bachelier, il rejoint en 1886 le lycée Janson de Sailly à Paris où il étudie les mathématiques élémentaires et spéciales.

De 1888 à 1891, ses études supérieures se passent à l’École Normale Supérieure et à la Faculté des Sciences de Paris où il suit notamment les cours de mécanique rationnelle de Paul Appell.

C’est à 21 ans qu’il obtient les licences ès-sciences mathématiques et physiques en 1890.

 

Exemple d'objets étudiés en géométrie différentielle. Un triangle dans une surface de type selle de cheval
(un
paraboloïde hyperbolique), ainsi que deux droites parallèles. Source Wikipédia

 

Son rôle est majeur dans la formation des mathématiciens

Agrégé de mathématiques en 1891, sa carrière sera académique, successivement dans les universités de Lyon, Paris, Nancy et Montpellier où il est maître de conférences en astronomie...

Il contribue à affiner certains outils mathématiques de la relativité générale.

Théoricien de talent, Élie Cartan se révèle aussi brillant pédagogue par sa faculté à faire comprendre à ses étudiants les concepts les plus difficiles.

Maître de conférences à la faculté de sciences de l’Université de Paris en 1909, son rôle est majeur dans la formation des mathématiciens de l’entre-deux guerres.

Ce n’est que tardivement que l’on apprécie l’originalité et l’importance de son travail. Il reçoit de nombreux diplômes honorifiques.

Membre de l’Académie des Sciences en 1931, il prend sa retraire universitaire en 1940 et intègre le Bureau des Longitudes en 1945.

Pour l’ensemble de ses travaux, il est largement reconnu comme l’un des plus grands mathématiciens du 20e siècle.

Sa descendance est également brillante par son fils Henri Cartan lui aussi mathématicien, Louis Cartan physicien et résistant mort en déportation, sa fille Hélène Cartan mathématicienne et Jean Cartan compositeur mort prématurément de la tuberculose.

La plus jeune sœur d’Élie Cartan, Anna Cartan, a été élève de Marie Curie à l’École Normale Supérieure de Sèvres.

 

 

L’esprit vif et clairvoyant de cet homme de feu a dû captiver son auditoire

Habité par le feu de la science, Élie Cartan fourmille d’idées à la façon d’un Bélier grand teint, prompt à conquérir l’univers des mathématiques.

Avec l’appui bénéfique du Lion et du Sagittaire, il est paré pour être un acteur vif, intuitif et clairvoyant au service des sciences.

En effet, par l’entremise bienvenue de l’ascendant Vierge, il se fait naturellement pédagogue pragmatique et dévoué, déployant son enthousiasme et son énergie à transmettre ses connaissances qui profiteront aux mathématiciens de l’entre-deux-guerres.

Outre ses talents à la fois pour l’analyse et la synthèse, il a dû être un conférencier captivant capable de clarifier les sujets les plus complexes.

Quel  « bonheur prodigieux » a dû habiter Cartan et Dieudonné lors de leurs travaux aboutissant à leur théorème !

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

En astrologie, qu’est-ce qui prédispose à devenir scientifique ?

Pour en savoir plus consulter le lien :

https://www.janinetissot.com/2020/04/17/les-scientifiques/

 

Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page