les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

On doit à cette allemande, l’invention en 1908 du filtre à café, qui lui permet de révéler ses talents de chef d’entreprise. Du coup, son prénom connaît une notoriété internationale.

télécharger cet article

Melitta BENTZ
(Amalie Auguste Liebscher épouse d’Hugo Bentz)

Née le 31 janvier 1873 à Dresde en Allemagne

Décédée le 29 juin 1950 à Porta Westfalica
(source encyclopédie Wikipédia)

 

 

Melitta veut du café bien filtré !

Melitta Bentz aime le bon café, mais a horreur de trouver du marc au fond de la tasse. Cherchant des solutions à ce problème, en femme d’avant-garde, elle invente le filtre à café en 1908. Aujourd’hui encore, il porte son prénom.

En tant que femme au foyer, cette Allemande de Dresde, née en 1873, trouve que les percolateurs infusent trop le café, les machines à expresso de l’époque laissent un dépôt dans le liquide ; quant aux filtres à manche en lin, ils sont très difficiles à nettoyer.

Aussi ingénieuse qu’exigeante, elle se met à expérimenter plusieurs techniques, sans grand succès.

 

Son idée géniale : utiliser le papier buvard de son fils écolier

Avec un clou, elle perce de petits trous le fond d’un pot en laiton et, pour filtrer le café, le recouvre de papier buvard trouvé dans les cahiers d’école de son fils aîné Willi.

Le café ainsi obtenu est moins amer et rencontre l’enthousiasme général.

Melitta décide de se mettre à son compte. Le 20 juin 1908, un brevet lui est accordé par l’Office allemand des Brevets et des Marques, et le 15 décembre de la même année, son entreprise est inscrite au registre du commerce de Dresde, sous le nom de « M. Bentz ».

Elle embauche un ferblantier pour fabriquer les machines et, dès 1909, c’est le succès puisqu’elle vend 1200 filtres à café à la Foire de Leipzig.

Son mari et ses deux fils sont les premiers employés de l’entreprise naissante qui, très vite, obtient des médailles.

 

 

 

Melitta, chef d’entreprise humaniste

Durant la Guerre de 14-18, les métaux sont réquisitionnés pour construire des « zeppelins », le papier rationné et les importations de café interdites. En outre, son mari est envoyé se battre en Roumanie. Melitta vit alors en vendant des cartons.

A la fin du conflit, l’entreprise continue son expansion et s’agrandit plusieurs fois. Les filtres « Melitta » sont réputés et la demande devient si forte qu’en 1927, les 80 salariés doivent travailler en deux équipes.

En 1932, Melitta transfère la firme à ses fils Horst et Willi, mais continue de gérer l’affaire, veillant au bien-être des salariés. Elle leur offre des primes de Noël, augmente la durée des congés de six à quinze jours par an, réduit la durée hebdomadaire de travail à cinq jours. L’entreprise Bentz favorise le fond social destiné aux employés.

A la Seconde Guerre mondiale, la production s’interrompt car l’entreprise est contrainte de produire des biens pour l’effort de guerre. A la fin du conflit, les employés sont recasés dans d’anciennes usines, casernes, pubs, car les parties non détruites de l’usine sont réquisitionnées par les Alliés qui les occupent pendant douze ans.

Ce n’est qu’en 1948 que la production de filtres et de papier peut reprendre.

A ce jour, les petits-enfants de Melitta Bentz contrôlent toujours la firme « Melitta Group KG » dont le siège est à Minden et qui compte 3 300 employés, répartis dans 50 entreprises.

 

 


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

haut de page