les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Romancier provençal, ami d’Alphonse Daudet,
il écrit avec lui des chroniques rassemblées sous le titre : Les Lettres de mon Moulin

 

Paul ARENE
(Paul Auguste Arène)

né le 26 juin 1843 à 4 heures du matin
à Sisteron (Basses-Alpes auj. Alpes-de-Haute-Provence) 04
selon acte n°74

décédé le 17 décembre 1896 à Antibes 06 Alpes-Maritimes

 

 

Enseignant puis poète et romancier, chantre de la haute Provence

Après des études de philosophie, il devient maître d’études à Marseille puis à Vannes. Après le succès d’une petite pièce de théâtre, il quitte l’université pour être journaliste. Il a 23 ans.

Fréquentant les cafés littéraires de Paris, il devient l’ami d’Alphonse Daudet, de Frédéric Mistral... Il écrit articles et chroniques pour les journaux dont le Figaro littéraire et compose ses premiers vers provençaux. Il anime diverses revues : La Cigale, la Farandole…

Ses pièces provençales s’inspirent des mœurs et des paysages de la région de Sisteron.

En 1865, Alphonse Daudet réside avec lui à Clamart et, alors, Paul Arène participe activement avec Alphonse Daudet, à l’écriture de chroniques provençales publiées par le journal L’évènement qui sont, ensuite, rassemblées sous le titre Les lettres de mon moulin. Ainsi, des spécialistes de l’histoire de la littérature provençale le décrivent comme le « nègre » de Daudet. C’est ce que révèle l’écrivain Octave Mirbeau en 1884.

En 1868, Paul Arène  écrit Jean des Figues qui demeure son chef-d’œuvre. Après 1870, il publie chroniques, contes et poèmes dont Le Clos des âmes, les Ogresses… puis La Chèvre d’Or.

 


Caricature par Gill

La Chèvre d'or
, illustrée par Siméon

 

 

 

Paul ARENE


(
Logiciel AUREAS AstroPC Paris)


Retrouvez l'acte sur les Archives Départementales Françaises en ligne

haut de page