les Actus DN
en collaboration avec la FDAF - www.fdaf.org

 

accueilindex alphabétiquepar thèmesles dossiers

 

Première Française pilote de chasse de l’Armée de l’Air française, elle devient commandant d’escadrille à partir de 2005. Mais en août 2007, un cancer foudroyant l’emporte vers d’autres cieux…

télécharger cet article

Caroline AIGLE

Née le 12 septembre 1974 à 00h10 à Montauban 82 Tarn-et-Garonne
Selon données de Didier Geslain

Décédée le 21 août 2007


http://www.lajauneetlarouge.com/article/le-dernier-envol-de-laigle-hommage-rendu-au-commandant-caroline-aigle-94

 

 

Une pionnière volante au firmament de l’Armée de l’Air

D’une famille originaire de Lorraine, elle naît à Montauban. Elle parcourt très jeune une partie de l’Afrique où son père est médecin militaire. A l’âge de 14 ans elle rejoint le lycée militaire de Saint-Cyr où elle étudie jusqu’en terminale.

Après une préparation aux grandes écoles, elle intègre l’Ecole Polytechnique dans la promotion X1994 dont elle sort major.

Son statut militaire l’amène à faire le service militaire obligatoire de 1994 à 1995 au 13e bataillon de chasseurs alpins.

Ayant choisi de servir dans l’Armée de l’air, elle débute sa formation de pilote de chasse en septembre 1997 et elle est brevetée le 28 mai 1999. Elle a alors 24 ans.

Après un stage à Cazaux et à Orange, elle est affectée à l’escadron de chasse de Dijon où elle pilote un Mirage 2000-5. Puis, elle devient commandant d’escadrille à partir de 2005.

Sa gentillesse et sa modestie naturelles n’ont d’égale que sa détermination inébranlable visant toujours l’excellence.

Née pour voler, cette jeune femme au patronyme prédestiné, a su parvenir la première à une réussite exemplaire dans un univers masculin. Les lourdes combinaisons de vol et le fracas des moteurs n’ont jamais eu raison de son aimable sourire.

Son goût pour les défis audacieux l’amène aussi à devenir championne de France, puis championne du monde militaire de triathlon. Elle est également une parachutiste confirmée.

Elle est l’épouse d’un pilote de chasse de la patrouille Breitling.

Un cancer foudroyant l’emporte le 21 août 2007. Sa maladie est découverte alors qu’elle est enceinte d’un 2e enfant qui naît par césarienne, quelques jours avant sa mort.

Elle avait 1 600 heures de vol sur Mirage 2000.

 

Montauban, sa ville natale honore sa mémoire par un giratoire à son nom, inauguré en octobre 2009. Un hélicoptère « Gazelle » orne ce rond-point.

La Poste sort en avril 2014, un timbre à son effigie, l’année où Caroline Aigle aurait eu 40 ans.

 

Son nom est inscrit désormais dans la prestigieuse escadrille des pionnières volantes telles que Maryse Bastié, Adrienne Bolland, Elisabeth Boselli, Lise Bourdelin, Madeleine Charnaux, Edith Clark, Elisa Deroche, Marie Marvingt

 

 


Plaque de rue proche de la base aérienne de Dijon-Longvic

 

 

Merci à Jean-François Marcaud de m’avoir mise sur la piste de cette femme d’exception.

 

Sources documentaires :
http://archive.wikiwix.com/cache/?url=http://www.aet-association.org/aet/institution/historique/2007-08-31-CAROLINE AIGLE.pdf&title=Biographie
http://fr.wikipedia.org/wiki/Caroline_Aigle

 

 


(Logiciel AUREAS AstroPC Paris)

 

 

En astrologie, d'où vient le goût de voler ?

Pour en savoir plus : http://www.janinetissot.com/travaux/aviateurs.html

 

haut de page